Backup to the Future : la mise à jour d’EMC… avant la révolution

Cloud

Les annonces d’EMC sur la sauvegarde marquent une évolution de son portefeuille pour la protection des données vers plus de performances et de volumes. Pour la révolution attendue… il faudra attendre les prochaines versions.

En direct de New York : EMC ambitionne d’élever le débat sur la protection des données. Avec le concept de Protection Storage Architecture, le géant du stockage des données entend fournir les fondations de services de gestion de la donnée, évoluer vers une protection plus intégrée et contrôlée. Pour résumer, passer du stockage à la protection de la donnée via une stratégie de Data Protection as a Service (DPaaS) orientée vers une infrastructure de backup.

L’intérêt de cette stratégie de concentration autour d’une fonction de ‘backup administrator‘ est de réunir les administrateurs des serveurs, des machines virtuelles et du stockage. Cette approche apporte une réponse à ce qu’EMC nomme ‘accidental architecture‘, c’est-à-dire une infrastructure en silos et un ensemble fragmenté de processus de protection de la donnée. Pour cela, le fabricant s’appuie sur l’évolution de ses gammes d’outils de protection des données, backup, archive et snapshot.

3 annonces pour un futur

Concrètement, et au-delà des discours, cette stratégie se traduit aujourd’hui par trois annonces :

L’extension du portefeuille d’infrastructure de backup Data Domain, avec 4 appliances qui ciblent à la fois les entreprises du midrange (soit les grosses organisations en nos contrées) et le regroupement du backup et de l’archivage.

La conjonction du backup et de l’archive font, en revanche, plutôt figure de mise à niveau par rapport aux pratiques acquises depuis longtemps par certains de ses concurrents.

Plus intéressante est l’extension dans Data Domain du support de SAP HANA, d’Oracle RMAN, Exadata et des environnements SAP sur base de données.

Les nouvelles versions Avamar 7, pour piloter la gestion du backup dans les environnements virtuels, et NetWorker 8.1, pour piloter la gestion des snapshot, viennent enrichir la Data Protection Suite, avec un focus sur l’optimisation de ces fonctionnalités sous VMware.

La solution professionnelle de sauvegarde en ligne Mozy s’enrichit de la capacité de gérer du ‘storage pooling’ et d’intégrer Active Directory.

EMC prépare le futur de de la protection de la donnée

Même si les annonces d’EMC ont affiché une certaine ampleur, en particulier sur l’évolution très positive des performances, elles nous auraient presque laissés sur notre faim si elles n’étaient porteuses d’un futur autrement plus riche.

EMC a engagé la consolidation de ses solutions de protection de la donnée. Backup, snapshot et archivage se marient presque naturellement : leur convergence finira par s’imposer. Mais c’est probablement le recovery, la restauration, qui saura en tirer le meilleur parti. La stratégie Protection Storage Architecture d’EMC devrait donc continuer de progresser rapidement.

En revanche, rien n’a percé dans le discours du portage de Data Domain, et donc du backup, dans une machine virtuelle. Le projet est pourtant en cours, ce qui nous a été confirmé lors de nos divers entretiens. La problématique n’est pas tant technologique, la solution serait prête, mais plutôt de positionnement dans la stratégie et le portefeuille du fabricant. Il faudra attendre les prochaines annonces et versions pour en apprendre plus et peut-être découvrir enfin ce produit très attendu.

Dans notre prochain article, nous décrivons les annonces plus en détail.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur