EMC dément réfléchir à la vente de VMware

RégulationsVirtualisation

Rumeur et contre-rumeur se télescopent concernant la vente de VMware par EMC. Ce dernier a démenti avoir entamé cette réflexion.

En juillet dernier, le Wall Street Journal dévoilait que le fonds Elliot Management Corp avait pris une participation d’un milliard de dollars dans EMC pour faire pression sur le spécialiste du stockage pour qu’il se sépare de VMware. Le fonds vautour dirigé par Paul Singer n’est pas inconnu du monde IT. Très récemment, il a réussi à vendre pour 2,5 milliards de dollars la société Compuware au fonds Thoma Bravo. Joe Tucci, CEO d’EMC avait éconduit alors les velléités de Paul Singer en défendant sa stratégie de fédération (EMC, Pivotal et VMware).

Les rumeurs viennent de reprendre avec un article du New York Post qui prête au spécialiste du stockage d’avoir enclenché la recherche de potentiel acquéreur pour sa participation dans VMware. Toujours selon le quotidien, HP pourrait être sur les rangs pour réaliser cette opération. Quelques heures après la publication de l’article, des sites comme Re/Code ou Reuters ont eu comme écho de la part d’EMC que cette information était fausse, aucune démarche n’a été enclenchée pour la cession de VMware.

La pression d’Elliot Management reste néanmoins toujours de mise. Surtout que le temps jouera peut-être pour lui avec le départ programmé de Joe Tucci en février 2015. La stratégie de fédération pourrait être remise en question comme le montre les différents points de vue d’analystes interrogés par nos confrères du Register. Cela dépendra de beaucoup de paramètres allant de la personnalité qui lui succédera, mais aussi des tendances du marché.

A lire aussi :

EMC des résultats solides sur fond de pression sur VMware

EMC oriente le stockage vers la flash et le cloud hybride

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur