EMC, Emulex et Oracle annoncent une solution d’intégrité au standard T10 PI

Cloud

Les trois partenaires ont développé la première solution standardisée T10 Protection Information de l’industrie basée sur l’intégrité des données écrites sur disque afin de protéger les entreprises contre la corruption de leurs applications critiques.

Certifiée EMC E-lab, la première solution d’intégrité de la donnée au standard T10 PI signée EMC, Emulex et Oracle offre la validation de l’intégrité complète des données de bout en bout, de l’application au stockage en passant par l’ensemble des opérations d’entrés/sorties (I/O).

Affronter la ‘silent data corruption’

Cette validation représente une avancée certaine dans la qualité de la protection des données liées à des applications en environnements critiques, car elle est la première à couvrir la « silent corruption », c’est-à-dire les problèmes non détectés qui affectent la donnée lors de la procédure d’écriture sur le disque et ne peuvent faire l’objet d’indications. La détection de ces erreurs est soit impossible, soit soumise à des coûts si élevés qu’elle demeure ignorée.

standard T10 PI
Intégration du standard T10 PI dans la chaine d'intégrité des données

Précédemment appelé DIF (Data Integrity Field), le standard T10 PI (T10 Protection Information) permet de s’assurer que des données incorrectes ne peuvent être écrites au dessus de données valides en transmettant un checksum (une empreinte ou somme de contrôle qui cumule les bits du message afin de détecter les éventuelles erreurs de transmission) du bus HBA (Host Bus Adapters) et de l’application vers le disque.

Il fournit donc un nouvel outil de validation de l’intégrité des données sur l’ensemble des couches de l’infrastructure.

Les trois modes d’application de T10 PI

emc emulex oracle standard t10pi
Le standard T10 PI dans la chaine Oracle-Emulex-EMC
  • Le premier mode d’implémentation du standard T10 PI est proposé par Oracle sur ses applications et bases de données au travers de sa version Linux pour datacenter, donc via Unbreakable Enterprise Kernel pour Oracle Linux.
  • Le second mode d’implémentation, proposé par Emulex, est destiné au SAN (Storage Area Network) via Emulex LightPulse 8Gb Fibre Channel (8GFC) et 16GFC Host Bus Adapters (HBA) avec la technologie de protection et d’intégrité des données BlockGuard qui supporte Oracle Linux via Unbreakable Enterprise Kernel et EMC VMAX.
  • Le troisième mode d’implémentation est fourni par EMC sur son stockage VMAX, qui sous HBA Emulex et Oracle valide les informations générées par Oracle Automatic Storage Management et assure ainsi la protection des échanges I/O.

Annoncé lors de l’Open World qui s’est tenu la semaine dernière, ce standard permettrait d’éliminer jusqu’à 30 % des pénalités imposées aux I/O par les problématiques d’intégrité et d’absence de notification des « silent data corruptions » au cours des réplications et des sauvegardes des bases de données.

Les trois protagonistes n’ont donné aucune indication quant à la disponibilité et à la tarification de leurs solutions sous standard T10 PI.

Source des schémas © Oracle et EMC


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur