EMC explose les compteurs… sauf sur Documentum

RéseauxSécuritéStockageVirtualisation

Une croissance de 20% en chiffre d’affaires et de 28% sur le résultat net sur le secodn trimestre: le leader mondial du stockage se porte bien. Merci aussi à VMWare.

Sur le second trimestre 2011, le leader mondial du stockage annonce un chiffre d’affaires de 4,85 milliards de dollars, en hausse de 20 % comparé a la mmême période sur 2010. Et surtout le résultat net atteint 546,5 millions de dollars, contre 426 millions sur cette période l’an passé. Des ventes plus rentables puisque la hausse du résultat net est de 28 % !

Merci le monde, hors USA
Les États-Unis représentent encore 52 % de l’activité d’EMC.
Et surtout, le constructeur/éditeur augmente son CA de 20 % en zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), de 35 % en Asie-Pacifique et de 43 % en Amérique latine.

Le stockage et VMware à la fête…
Les produits de stockage en hausse de 19 %, grâce aux produits de milieu de gamme en croissance de 27 %, dont plus de 600 VNX vendus au cours du trimestre.
EMC précise que les revenus des produits Isilon et Atmos ont doublé. En revanche, le haut de gamme VMax n’enregistre “que” 15 % de croissance. Toutefois, la sortie du VMAXe, à la frontière entre milieu et haut de gamme pourrait bien profiter à ce segment.
Sans surprise, le chiffre d’affaires de la filiale VMWare flirte avec les 37 % d’augmentation, tandis que la branche sécurité RSA se limite à 13 %. En revanche, Greenplum , le spécialiste de la BI racheté il y a un an, a doublé ses revenus.

…Documentum à la traine
Seule contre-performance pour EMC : Documentum poursuit sa lente dégringolade-stabilité, avec une chute de 5,1 % par rapport au second trimestre 2010, avec un CA de 169,3 millions de dollars, contre 178,43 l’an passé. Les ventes de licences chutent de 63,33 à 46,34 millions de dollars, tandis que les services augmentent de 116,1 à 122,96 millions.
La gestion documentaire traditionnelle peinerait-elle face aux offres plus modernes de gestion de contenu ?…

En route vers les 30 milliards ?
Quoi qu’il en soit, sur le global, EMC se montre très confiant et pense pouvoir dépasser les 19,8 milliards de dollars de revenus annuels en 2011, pour 2,44 milliards de bénéfice net.
Le leader vise même les 28 milliards pour 2014. Pas les 30 milliards ?…


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur