EMC Mega Launch 2013 : EMC renouvelle sa gamme VNX

Cloud

EMC a annoncé la nouvelle génération de ses solutions de stockage unifié VNX, qui affiche un important bond de performances.

En direct de Milan : Rich Napolitano, le président de la division Unified Storage d’EMC, est venu en personne nous présenter la deuxième génération de la gamme des systèmes de stockage unifié EMC VNX Series. Elle est plus particulièrement destinée au marché du stockage milieu de gamme, à la recherche de performances plus que de capacités, en particulier dans les infrastructures qui supportent des nombres très importants de machines virtuelles (VM).

L’annonce faite par EMC porte sur le renouvellement complet de la gamme, avec l’arrivée des VNX5200, VNX5400, VNX5600, VNX5800, VNX7600, VNX8000 et VNX-F. L’ensemble supporte les trois protocoles de stockage, bloc, fichier et objet. Le dernier modèle VNX-F marque la stratégie flash du groupe, avec un système tout flash qui peut atteindre les 600 To ! Il trouve sa place dans les environnements qui réclament haute performance et faible latence.

La famille EMC VNX 2
La famille EMC VNX 2

EMC MCx, pour optimiser les processeurs Intel

Un système matériel de stockage repose sur un serveur. La famille VNX est basée sur la famille des processeurs Intel Xeon, dont elle tire profit via un environnement logiciel EMC MCx (pour multi-core optimisation). Riche de 43 brevets sur l’optimisation dynamique du multicore, MCx permet l’optimisation du cache DRAM multicore (rappelons que dans l’architecture Xeon ce cache est partagé) et de la mémoire flash.

EMC MCx

Toute la gamme des serveurs de stockage est motorisée par ces processeurs Intel Xeon, qui cumulent jusqu’à 32 cœurs, et qui assurent un temps de réponse jusqu’à 60 % plus rapide que la génération précédente avec 275 000 IOPS. La bande passante a été améliorée selon un facteur de 3, jusqu’à 30Go/s pour des données Oracle ou SQL. Le service des fichiers se révèle 4 fois plus rapide, avec un temps de réponse inférieur à la milliseconde.

L’équilibre entre volumes et performances

Les performances sont au rendez-vous. D’abord en capacité, fichiers et blocs, qui peut atteindre 6 Po (pétaoctets) sur des disques classiques, ou 600 To sur des disques tout flash. La virtualisation est désormais incontournable. VNX peut ainsi déployer jusqu’à 6600 VM. « La prolifération des workloads demande l’automatisation et signe la fin du manuel », a tenu à souligner Rich Napolitano.

L'optimisation du stockage sur EMC VNX
L’optimisation du stockage sur EMC VNX

Quant au flash, il trouve sa place dans la gamme VNX en bénéficiant de l’optimisation MCx, ainsi que de la technologie EMC FAST, qui automatise le tiering et offre une meilleure granularité à l’aide de disques flash eMLC (Enterprise Multi-Level Cell) qui participent à réduire le coût. L’optimisation porte en moyenne sur moins 5 % de données chaudes placées sur le flash, les 95 % de données inactives prennent place sur des disques. Une nouvelle déduplication au niveau des blocs permet également de réduire la capacité de stockage nécessaire.

La gestion des données chaudes/froides par EMC
La gestion des données chaudes/froides par EMC

Administration et migration des données

Côté administrateurs VMware, Microsoft ou bases de données, l’application AppSync 1.5 propose des capacités fichiers et blocs en self-service.Tandis que la nouvelle suite Unisphere Management Suite permet la centralisation de la gestion, du monitoring et du reporting de plusieurs de systèmes VNX et VNXe.

Rich Napolitano, le Président de la division Unified Storage de EMC
Rich Napolitano, le Président de la division Unified Storage de EMC

Une nouvelle configuration fait son apparition et rejoint la famille du stockage unifié : VNX-CA. Elle est plus particulièrement destinée à la migration des données en environnement virtuel, tout en maintenant la disponibilité des blocs de données. Elle permet de marier VNX et l’architecture de virtualisation VPLEX.

EMC a également annoncé une nouvelle version de son logiciel de cache pour les serveurs flash EMC XtremSW Cache 2.0. Cette version améliore l’interopérabilité des VNX avec VMware vCenter, IBM AIX (une première !), et améliore la cohérence du cache distribué pour Oracle RAC.

« La révolution » version EMC

« Ce n’est pas un rafraichissement, c’est une révolution », a affirmé Rich Napolitano, qui a tenu à citer deux chiffres : le coût annuel sur la nouvelle génération VNX serait réduit de 38 %, pour atteindre les 2 dollars le mégaoctet (Mo).

Ces indications sont importantes. Avec la nouvelle famille VNX, EMC propose une solution de stockage unifié hautes performances et aux capacités élevées, qui répond à la problématique financière des entreprises. A savoir de disposer de solutions qui répondent à l’augmentation exponentielle des volumes de données, mais sans que leur budget n’augmente. Et avec un haut degré d’automatisation qui les rend accessibles, plus faciles à gérer, et flexibles.

L’usage du flash est également judicieux. Certes, la concurrence est forte en ce domaine, avec des promesses qui rendent les solutions attirantes. Mais EMC joue la carte de la prudence en introduisant du flash dans ses configurations, mais sans lâcher le disque dur, qui a fait ses preuves et reste moins cher. L’optimisation vient sans surprise de la couche logicielle, qui offre des capacités de tiering pour automatiser le traitement des données chaudes, et de déduplication pour réduire le volume des données stockées.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur