EMC met 2,1 mds de dollars pour acquérir RSA Security !

Sécurité

L’information est tombée après la clôture de Wall Street: le numéro un du stockage met plus de 2 milliards de dollars sur la table pour s’offrir le champion du contrôle d’accès aux data: RSA Security. Il confirme son appétit d’ogre, et signe aussi un accord techno avec AT&T

EMC disposait d’un trésor de guerre, personne n’en doutait. Mais le leader des solutions de stockage prend tout le monde à revers en enchaînant cette offre d’acquisition à hauteur de 2,1 milliards de dollars quelques jours à peine après sa décision de rachat de 4 sociétés en moins de 6 semaines! Et en février dernier, EMC avait acquis Authentica Inc, éditeur d’un logiciel de contrôle des droits juridiques (DRM, ‘

digital right management‘). A ce prix, il est plus que probable que les actionnaires de RSA cèdent. Ce montant est visiblement le résultat de contacts antérieurs. EMC souhaite et estime que l’opération pourrait être “bouclée” pour octobre prochain. L’offre d’EMC à 28 dollars l’action, soit un total de presque 2,1 milliards de dollars, a été rendue publique après clôture des marchés. Dans la journée, l’action RSA avait grimpé de 20 à 22 dollars… “Le mandat de nos clients est clair: nous devons être capables de garantir que l’information est sécurisée et encryptée, avec des outils d’identification et diverses protections. C’est exactement ce que RSA apporte à EMC“, a expliqué Joe Tucci, pdg d’EMC. “RSA est capable d’apporter aux clients d’EMC l’assurance que seuls les utilisateurs autorisés ont accès à l’information“, déclare Art Coviello, dg de RSA. “Il est temps que la sécurité devienne une partie intégrante de l’infrastructure de stockage des données” Il est déjà prévu que RSA soit intégrée comme une division “Sécurité de l’information” d’EMC. Et Art Coviello deviendrait vice-président exécutif d’EMC, et directeur de cette division. Commentaires partagés… Comme Symantec et Veritas?

Les avis sur la légitimité de cette initiative diffèrent. Faut-il faire la comparaison avec la fusion, jusqu’ici délicate et souvent décriée, entre Symantec et Veritas en juillet 2005 -et qui a été valorisée à 13,5 milliards de dollars , et qui 6 mois après semble partiellement “plomber” le résultat d” Symantec notamment à cause d’un arriéré fiscal d’un milliard, non encore soldé?… Interrogé par Computerworld, un analyste de Forrester Research (Jonathan Penn) estime que les solutions de chiffrement et de gestion de clés d’accès de RSA présentent un intérêt immédiat et un “énorme potentiel” pour EMC, car “cela constitue des ‘add-on’ de sécurité évidents pour protéger les données à stocker ou à sauvegarder. (…) EMC a tout intérêt, pour ses clients, à intégrer ces fonctions dans son portefeuille ou directement dans ses produits“. Chez Gartner, en revanche, un analyste, John Pescatore, se montre très sceptique: “EMC essaie de prouver que cela a un sens. En fait, seule une petite partie du portefeuille de RSA aura probablement une utilisation immédiate pour renforcer les capacités de gestion du stockge. SecureID de RSA, le best-seller de la marque, est seulement utilisé pour sécuriser les accès distants aux réseaux des grands comptes et intéressera les clients d’EMC.” Mais ce consultant ajoute que cette acquisition représente beaucoup de défis: “70% des grosses acquisitions ne marchent pas“, rappelle-t-il. “Personne, à ce jour, ne se risquera à dire que la fusion Symantec Veritas est un succès flagrant.(…) Idem, ici“. Chez Enterprise Strategy Group, toujours interrogé par Computerworld, on n’est pas d’accord car “EMC achète RSA parce que ses clients sont de plus en plus préoccupés par la sécurité des data.“. Et selon ce cabinet d’études, on ne peut pas comparer avec Symantec Veritas, où des activités grand public acquièrent du professionnel”. ___ Autres articles à lire/relire: ‘EMC acquiert Rainfinity, spécialisée dans la virtualisation’ (17/8/2005) ‘RSA: anti-‘phishing’, anti-‘pharming’ ‘RSA s’offre Cyota’ (5/12/2005) ‘Conférence RSA: Nortel…’ (21/10/2005) ‘Conférence RSA: Cisco, IBM…’ (18/10/2005) ‘Conférence RSA: priorité au mot de passe…’ (17/10/2005)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur