Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

EMC Momentum : mise à jour majeure pour affronter le futur dans le cloud

Momentum Vienna 2012 – C’est à Vienne, en Autriche, qu’EMC a réuni l’écosystème IIG (Information Intelligence Group), sa division de gestion de l’information construite autour de Documentum. Une réunion importante au moment où l’informatique prend le virage du cloud, quoi qu’il se cache derrière cette expression. Un Momentum stratégique, rythmé par de nombreuses annonces qui sont venues confirmer la pertinence du leitmotiv de la manifestation : « transformation. »

EMC veut transformer les IT

Adrian McDonald

« Les changements touchent tous les niveaux des IT. Ils transforment l’infrastructure, les applications et les usages, » nous a confirmé Adrian McDonald, Président EMC EMEA. « Le cloud transforme les IT par la standardisation, la virtualisation et l’automatisation. Les transformations sont massives dans la gestion des infrastructures. En particulier avec les infrastructures convergées qui apportent d’immenses gains d’efficacité. Nous sommes optimistes, nous faisons face à de formidables opportunités. »

Rick Devenuti, Président d’IIG, confirme cette vision : « Nous transformons les IT en connectant l’information au travail afin d’apporter de la valeur et d’aider le business à faire et à conserver de l’argent en rendant l’entreprise plus efficace. »

Mais EMC a également l’ambition de dépasser infrastructures et solutions afin de nous transformer nous-mêmes. « Comment les IT vont-elles transformer notre quotidien ? », s’interroge Rick Devenuti. « Clouds privés et publics apportent ces changements, pour réduire les coûts, standardiser et automatiser. Et nous mettons de la valeur non plus dans la fourniture, mais dans les partenariats. C’est une nouvelle voie pour l’innovation, d’ailleurs nous n’avons jamais donné autant d’innovations à nos clients. »

Une récolte 2012 exceptionnelle

Rick Devenuti

Cette année, la division Information d’EMC aura introduit pas moins de 40 nouveaux produits et certifié 61 solutions de partenaires dans une stratégie de verticalisation. Une année riche, donc, indispensable même pour faire face à deux focus majeurs : le cloud, avec en particulier l’introduction de son premier service de cloud public ; et le mobile.

Momemtum 2012 aura donc été marqué par un tir groupé d’annonces de nouveaux produits (nous reviendrons dessus plus en détail) : Documentum 7.0 (la plateforme), Captiva 7.0 (la capture des documents), xCP 2.0 (la plateforme de développement), Document Science 4.5 (publication multiple), Information Right Management 5.1 (sécurité), Documentum IRM 5.1 (accès mobile et collaboration) et SourceOne Kazeon 4.7 (recherche d’informations).

Côté cloud, EMC Ondemand est l’offre hébergée et partenariale d’EMC, combinant les technologies EMC et VMware, pour déployer les applications existantes dans une instance de cloud privé.

L’emphase a également porté sur Syncplicity, la dernière acquisition d’EMC, que Jeetu Patel, son directeur général, a présenté comme la solution cloud de synchronisation, de partage et de collaboration. « Comment changer la façon de travailler des gens, mais sans apporter de changements sur la façon à laquelle ils exécutent leur travail ? En rendant les documents accessibles sur tous les ‘devices’, en particulier mobiles, dans et hors l’entreprise. Tout en s’assurant que l’information est protégée. »

Vers la verticalisation

Dernier axe majeur de la stratégie d’EMC IIG, renforcer ses partenariats. On ne sait trop si cette stratégie vise à rassurer l’écosystème ou à lui ouvrir de nouvelles opportunités.

La certification de 61 d’entre eux vient en revanche confirmer une tendance, celle de la verticalisation des offres EMC IIG autour de 5 axes : finances, science de la vie, secteur public, santé, et énergie. Derrière ces offres se cachent des solutions ‘verticales’ développées par ces partenaires. EMC y trouve un relais pour déployer des infrastructures qui viennent compléter son offre.

C’est astucieux, mais cela ne risque-t-il pas de heurter l’approche foncièrement ‘on premise’ à la limite parfois de la paranoïa de ses grands clients ?

Enfin Rick Devenuti de conclure sur une promesse : « Nous rendons l’IT accessible. Nous allons continuer d’automatiser, d’aider à prendre les décisions et à être plus productif. »


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Incollable sur les grands noms du monde IT ?

Recent Posts

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

4 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

5 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

10 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

1 jour ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

1 jour ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago