EMC ré-invente le stockage ‘haut de gamme’ face à IBM, Hitachi

Réseaux

Le leader des solutions de stockage introduit l’une des plus larges unités jamais commercialisées. Tout le monde a compris qui est visé…

Les places américaines et européennes ont quasiment fait du surplace ce mercredi. A New York, le Dow Jones a oscillé entre les résultats meilleurs que prévu de General Motors et les prévisions, jugées décevantes, de Boeing.

Le DJIA a cédé 0,01%, soit 1,20 point, à 11.102,51, l’indice élargi Standard & Poor’s 500 a reculé de 0,04% (0,48 point) à 1.268,40. L’attention s’est plutôt portée sur le Nasdaq, plombé par la contre-performance de Amazon.com. L’action du géant de l’e-commerce perd 21,8% suite à l’annonce d’un bénéfice en repli de 52%. L’indice des valeurs technologiques a néanmoins seulement perdu 0,17% (3,44 points) à 2.070,46. Le baril de brut léger américain , livraison septembre, a accentué sa hausse après la publication hebdomadaire de stocks de pétrole et en attendant l’issue de la réunion diplomatique qui se tient à Rome sur le conflit du Proche-Orient. A Paris, le CAC40 signe une troisième hausse consécutive en s’adjugeant 0,20% à 4.943,00 points. STMicroelectronics a perdu 3,08% à 11,63 euros, affecté par un niveau de marge brute inférieur aux prévisions au 2e trimestre et des perspectives jugées décevantes pour le troisième. Total a fortement contribué à la hausse, avec un gain de 1,55% à 52,55 euros. Peugeot, plus forte baisse du SRD, a plongé de 10,11% à 41,00 euros, après que le groupe a annoncé avoir manqué son objectif de marge opérationnelle au premier semestre et révisé en baisse son objectif du deuxième. Ailleurs en Europe, Londres a gagné 0,44%, Francfort 0,31%, l’EuroStoxx 50 0,25% et l’EuroFirst 300 0,34%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur