EMC : virtualisation avec VMware

Réseaux

La virtualisation, une technologie de plus en plus d’actualité, qui permet à VMware de maintenir sa place de leader, et de proposer une solution nouvelle et originale de migration complète d’un environnement

Qui peut se targuer de compter parmi ses partenaires clés à la fois IBM, HP, Dell, Intel et AMD, acteurs d’un même marché, mais aussi compétiteurs que parfois tout oppose ? Rares sont les éditeurs qui peuvent afficher un tel ‘tableau de chasse’. VMware est l’un de ceux là.

Depuis l’acquisition de VMware en janvier 2004, EMC est devenu de facto le leader mondial de la virtualisation sur PC. La solution développée par VMware était certes la seule véritablement disponible sous cet environnement x86, et elle affiche aujourd’hui plus de 3 millions d’utilisateurs. Pour prendre conscience de l’importance de cette solution de virtualisation, il suffit de regarder quelques chiffres : VMware a été la société de logiciels la plus rapide au monde à dépasser les 100 millions de dollars, grillant la place d’Oracle. C’est aussi une des rares à aligner une progression à trois chiffres, 192% en 2004 pour un chiffre d’affaires de 220 millions de dollars. La virtualisation, quid ? La virtualisation permet d’allouer des espaces ‘virtuels’ au sein d’une infrastructure ? PC, serveur ou stockage ? sur lesquels s’exécuteront des systèmes d’exploitation et/ou des applications différentes indépendamment les unes des autres. Par exemple exécuter simultanément Windows et Linux sur un poste. Les utilisations de cette technologie sont multiples : consolidation et concaténation de serveurs, continuité d’activité, automatisation des tests et du développement, gestion de postes de travail. Et depuis peu le stockage. La virtualisation permet notamment de multiplier de manière transparente la capacité d’une même machine à exécuter plusieurs activités, en virtualisant les architectures, et donc de réaliser de substantielles économies d’échelle. A tel point que l’on considère aujourd’hui qu’environ 5% à 10% des serveurs exécutent de la virtualisation ; et 75% des entreprises envisagent de déployer cette technologie durant les cinq prochaines années. On comprend mieux alors l’intérêt d’EMC pour VMware ! Le géant du stockage a judicieusement maintenu l’indépendance de l’éditeur et a su renforcer l’écosystème autour de la technologie, avec les revendeurs, les OEM système et stockage (Dell, Fujitsu, Sun, NetApp, HP, IBM, NEC, Hitachi, etc.) et les intégrateurs. Et aussi des partenaires technologiques, Intel, AMD, Cisco, Novell, Citrix, Tivoli, BMC, Oracle ou Computer Associates… VMotion, nouvelle technologie de mouvement VMware annonce un nouveau produit de virtualisation, VMotion. Cette technologie permet de transférer d’un poste vers un autre une machine virtuelle qui reprend l’OS et les applications, et cela tout en maintenant la continuité de service. VMotion présente donc deux avantages dans le cadre d’une optimisation en continu : -la capacité de reconfigurer très rapidement un poste, puisque c’est l’intégralité de l’environnement logiciel qui est transféré dans l’état ; – un ‘zéro maintenance’ en termes de temps. En recentrant la préoccupation des services informatiques sur le logiciel, VMware modifie sensiblement le modèle de gestion de l’informatique, dont la priorité peut passer de l’association ‘hardware + système d’exploitation‘ à une association qui se veut plus productive ‘OS + applications‘.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur