Emerson veut avaler Avocent pour 1,2 milliard

Réseaux

Le géant des onduleurs, l’américain Emerson, acquiert, pour 1,2 milliard de dollars, son congénère Avocent, spécialiste des systèmes KVM (*), repreneur de LANDesk

Avocent, depuis quelques mois, a réussi à se repositionner avec une solution relativement complète et originale de management des datacenters. Son offre, toute récente, de type ‘ITOM‘ (IT operations management) présente une réelle crédibilité. Elle est constituée de Asset Lifecycle Manager de LANDesk (rachetée à Intel il y a 3 ans; gestion de l’inventaire IT), du l ogiciel de découverte d’infrastructure MergePoint et du logiciel de supervision des alimentations électriques DSView3.

Etait-ce là la bonne “fenêtre d’opportunité” pour Avocent, opportunité de trouver acquéreur à un bon prix?

Le fait est qu’Emerson vient de signer une offre de rachat à 25 dollars par action d’Avocent, soit un bonus de 22% par rapport au dernier cours en bourse. Ce qui signifie un prix d’acquisition -entièrement en ‘cash- de 1,2 milliard de dollars, soit deux fois son chiffre d’affaires (qui était de 657 millions de dollars en 2008).

Après l’annonce de cette offre d’achat, l’action Avocent a fait un bond de 21,2% à 24,86 dollars.

Pour Emerson, cette acquisition a du sens. Avocent lui apporte un savoir-faire d’éditeur de logiciels spécialisés dans la gestion / supervision des systèmes d’alimentation électrique pour baies et racks de serveurs au sein des datacenters. C’est une offre complémentaire de celle des équipements lourds (systèmes d’alimentation électrique sécurisés, onduleur, pour les serveurs et les datacenters) fournis par Emerson.

Ce groupe fait partie, depuis 1958, des sociétés du classement Fortune 500 et s’y range à la 94è place , avec un chiffre d’affaires de 24,8 milliards de dollars en 2008, en hausse de +12%. Elle serait en 11ème position des 20 entreprises technologiques les plus profitables.

Son principal concurrent est le groupe français Schneider Electric, acquéreur des onduleurs APC (US) et Merlin Gérin.

___

(*) KVM: dispositifs de contrôle et de régulation à distance de l’énergie électrique


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur