eMobility : 2 milliards pour la R&D des télécoms en Europe

Régulations

Pour lutter contre la concurrence asiatique, l’Europe et l’industrie des télécoms mobiles lancent un programme de recherche et développement

La R&D –

recherche et développement ? est la clé de voûte de l’innovation nécessaire à la survie de l’industrie européenne des télécoms. La menace vient d’Asie, où la Chine, la Corée et le Japon soutiennent la R&D de leurs industries. Partant de ce constat, la Commission européenne a lancé un programme de R&D nommé eMobility, doté d’un budget de 2 milliards d’euros, financé à égalité par la Commission et les entreprises. eMobility porte sur le développement de solutions de sécurité dans les communications mobiles, l’accès aux données personnelles et professionnelles, et l’interopérabilité entre différents appareils mobiles sur les différents types de réseaux sans fil. Quinze entreprises participent au projet, dont le finlandais Nokia, le suédois Ericsson , le français Alcatel, l’allemand Siemens, les opérateurs allemand Deutsche Telekom, britannique Vodafone et espagnol Telefonica. Ainsi que les américains Motorola et Lucent Technologies. “L’Europe doit rester dans la course avec la forte accélération des dépenses de R&D dans les autres régions“, a déclaré Thorsten Heins, de Siemens Communications. Propos confirmés par Nicolas Demassieux, directeur de la R&D de Motorola en Europe, “Pour réussir à vendre des produits en Europe d’ici dix ans, vous devez être dans la R&D ici“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur