Métiers du numérique : les recrutements au plus haut en 2018

Composants

L’enquête Besoins en main d’œuvre prévoit 42 650 embauches d’ingénieurs et cadres dans « les études et la R&D informatique ». Une hausse de plus de 27 % en un an.

Chaque année, l’enquête Besoins en main d’œuvre (BMO) de Pôle emploi donne le ton sur les intentions de recrutement des entreprises. Reprise économique oblige, 2018 s’annonce comme un cru exceptionnel. Une entreprise sur quatre prévoit de recruter. Au total, ce sont près de 2,35 millions d’embauches qui sont programmées, sot 370 000 de plus que l’an dernier.

Qualifiée d’« inédite », cette hausse de 18,7 % est la plus forte mesurée jusqu’alors par l’étude BMO. L’embellie dans la filière numérique est encore plus nette.

Les entreprises devraient recruter 42 650 ingénieurs et cadres dans « les études et la R&D informatique », soit une augmentation de plus de 27 % par rapport à 2017.

Ce chiffre ne tient pas compte des profils de niveau bac + 2. L’étude table sur près de 21 000 projets d’embauches de techniciens dans l’informatique dédiés aux services aux utilisateurs et à l’étude et développement.

L’Ile de France s’octroie 57 % des postes à pourvoir

Non seulement, les entreprises envisagent de recruter des informaticiens en nombre mais s’attendent à rencontrer des difficultés à trouver ce type de profil. Dans le top 15 des métiers en tension, les ingénieurs et cadres de l’informatique se classent deuxième juste derrière les aides à domicile et les aides ménagères. Le taux de recrutements jugés difficiles s’élève à 62 %, un niveau proche de celui de 2017 (62,8 %).

En termes de répartition géographique, l’Ile de France arrive sans surprise en tête des régions, s’octroyant 57 % des postes à pourvoir, loin devant l’Auvergne-Rhône-Alpes, l’Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Hauts-de-France et les Pays de la Loire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur