Emploi : quelle place pour les femmes dans le numérique ?

Emploi

Valoriser la reconversion des femmes dans les métiers du numérique n’est pas un luxe, mais une nécessité, selon Syntec Numérique et Social Builder.

Les entreprises veulent réduire le déficit de profils qualifiés et atteindre leurs objectifs commerciaux dans le numérique ? Elles ont donc tout intérêt à valoriser la reconversion professionnelle des femmes dans les métiers de la Tech.

C’est le point de vue défendu dans un livre blanc par Syntec Numérique, syndicat patronal du secteur (ESN, ICT et éditeurs de logiciels), et Social Builder, organisation dédiée à l’insertion et à la formation des femmes dans ces métiers.

4 points à retenir

Voici les principaux points à retenir de leur publication conjointe :

1. Sous-représentation dans l’IT

En France, la proportion de femmes qui travaillent dans le secteur du numérique ne dépasse pas 28%. Leur sous-représentation est plus marquée encore au sommet hiérarchique et dans les métiers des technologies de l’information (16%) – ingénieurs logiciels, développeurs, analystes data – parmi les plus rémunérateurs du marché.

2. Où travaillent les femmes ?

Parmi les femmes actives en France, 50% sont employées dans 12 des « familles professionnelles » (contre 20 pour les hommes) sur 87 recensées par la statistique publique (Dares). Le plus souvent, ces femmes travaillent dans les « métiers du lien » et « du soin » parmi les plus sous-valorisés et faiblement rémunérés.

3. Les milliards du numérique

La présence accrue de femmes dans le secteur de l’économie numérique « permettrait d’augmenter de 9 milliards d’euros le PIB annuel de l’UE ». Cette estimation, livrée en 2013 par la Commission européenne, est reprise par les auteurs du manifeste initial #ReconversionFemmesNum de mai 2019 (154 entreprises signataires depuis).

4. Engagez-vous !

Syntec Numérique et Social Builder ont l’ambition de faire évoluer l’approche des entreprises qui recrutent des professionnels du numérique. Les deux organisations leur proposent de s’engager sur « au moins 3 des 6 » recommandations suivantes :

– Intégrer des compétences transverses
– Valoriser différents parcours professionnels
– Recruter aussi des profils expérimentés
– Accompagner l’intégration de talents en reconversion
– Soutenir la mobilité interne
– Sensibiliser leurs effectifs à l’inclusion

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT