Emploi : Tesla taille dans ses effectifs

Projets

Le constructeur de véhicules électriques veut en finir avec « la duplication des rôles et des fonctions » pour générer le premier bénéfice de son histoire.

Il s’agit d’une réorganisation « difficile mais nécessaire », a déclaré Elon Musk, CEO de Tesla, dans un message adressé à ses employés et repris mardi sur son compte Twitter.

Le constructeur de voitures électriques va supprimer 9% de ses effectifs, soit 4000 emplois environ. Fin décembre, Tesla employait plus de 37 500 salariés à temps plein. Depuis, selon CNBC, 8 000 personnes supplémentaires ont été recrutées. Les temps changent.

« Tesla a grandi et évolué rapidement au cours des dernières années, ce qui a entraîné une certaine duplication des rôles et des fonctions. Qui, s’ils faisaient sens par le passé, sont difficiles à justifier aujourd’hui », a ajouté le dirigeant.

Malgré tout, le plan « n’affectera pas notre capacité à atteindre nos objectifs de production de la Model 3 dans les prochains mois », a souligné Elon Musk. Ce modèle doit ouvrir le marché grand public au constructeur jusqu’ici orienté roadsters et berlines de luxe.

Rassurer les marchés

Désormais, l’entreprise prévoit d’atteindre les 5000 unités (Model 3) produites par semaine, contre 3500 initialement. Il s’agit de ne plus grever la trésorerie. Surtout, Tesla veut dégager son premier bénéfice depuis sa création en 2003 à Palo Alto (Californie).

Des retards de production et des accidents impliquant des Tesla en mode semi-autonome (Autopilot), ont suscité la défiance des marchés et de clients internationaux, un temps.

En taillant dans ses effectifs, Elon Musk cherche donc aussi à retrouver la confiance de Wall Street (le titre a gagné 3% mardi 12 juin).

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur