En 2010, le prix des terminaisons d’appel en baisse dans les DOM

Cloud

Après avoir sanctionné France Télécom pour ses « manœuvres abusives » dans les DOM, l’Arcep baisse aussi les tarifs des terminaisons d’appel de ces départements.

Les usagers de mobiles dans les DOM se frottent les mains. Après l’amende exemplaire infligée le 28 juillet par l’Autorité de la Concurrence ( ARCEP ) à France Télécom pour avoir « entravé abusivement le développement de nouveaux opérateurs concurrents dans les DOM », cette même autorité vient de décider de baisser les tarifs des terminaisons d’appels pour la période du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2010.

Une facture allégée pour les abonnés

Les terminaisons d’appel concernent les appels passés entre deux téléphones portables aux opérateurs différents (de mobile à mobile ou de fixe à mobile). Cette décision intervient juste après la condamnation de France Télécom par l’ARCEP. Ces deux avis, rendus à quelques jours d’intervalle, représentent déjà un grand pas en avant vers la normalisation des tarifs de téléphonie outre-mer. L’ouverture du marché à la concurrence et la réduction des frais de terminaison d’appel à partir du 1er janvier 2010 allégeront, c’est certain, les factures des usagers. Ces décisions sont d’autant mieux accueillies que les tarifs de téléphonie mobile outre-mer sont généralement plus élevés

qu’en métropole.

Compte-tenu du nombre de départements (Martinique, Guadeloupe, Guyane et la Réunion) et d’opérateurs (Dauphin Telecom, Digicel, Orange Réunion…) l’Autorité de la concurrence a procédé au cas par cas. Par exemple, le plafond d’Orange Caraïbe et de SRR a été fixé à 5,5 c€/min pour la terminaison d’appel vocal mobile et à 3400 € pour le prix annuel maximum d’un bloc primaire numérique (BPN). La baisse du prix de la terminaison d’appel est donc d’environ 37% pour Orange Caraïbe et de 35% pour SRR. Ici, le détail de la baisse des terminaisons d’appel décidée par l’ARCEP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur