En Asie, la RFID bondit

Régulations

Ce marché est notamment porté par les projets gouvernementaux

Analysis International, société d’études de marché chinoise, vient de sortir un rapport dans lequel il apparaît que : – le marché chinois de la RFID a doublé entre le second semestre de 2004 et de 2005, le total des ventes atteignant 27,9 millions de dollars ; – ce sont les projets gouvernementaux qui tirent la croissance de ce segment: en premier lieu, celui de la carte d’identité chinoise qui représente un peu plus d’un milliard de cartes à puce à produire. Chapeau! puisque, s’il faut en croire Analysis, cette commande pèse à elle seule pour 38% du marché de la RFID ; – deuxième grand chantier, celui des transports publics, lequel représente 14% du marché suivi de près par les applications universitaires, lesquelles comptent pour quelque 11% du total Viennent ensuite (curieusement) les applications privées et résidentielles (8%) et enfin l’e-ticketing et le péage routier pour 7%. Le revers de la médaille est le même que partout ailleurs, à savoir que le manque de standard, l’immaturité des processus de ‘supply chains’ et le coût des solutions pèsent lourd dans l’hésitation de beaucoup à basculer vers ces applications, d’autant plus que, contrairement à une opinion répandue, les marges sont tout aussi maigres pour les producteurs d’étiquettes asiatiques (si ce n’est plus d’ailleurs) que pour les producteurs américains ou européens. Il n’empêche que les analystes sont confiants et recommandent aux entreprises et organismes gouvernementaux de continuer leurs investissements pour accélérer l’adoption de la technologie et ainsi bénéficier d’une réelle avance sur le reste du monde. Qui a prononcé le mot textile ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur