En Chine, 9 téléphones sur 10 sont sous Android

OS mobilesPoste de travailSmartphones

Android détient le monopole du marché des smartphones en Chine. Seul iOS lui résiste un peu. De moins en moins.

Au troisième trimestre 2012, Android a renforcé sa domination sur le marché chinois des smartphones. Selon le cabinet Analysys International, que rapporte Eguan.cn (page traduite ici), l’OS mobile de Google occupe désormais plus de 90% du marché contre 81% au trimestre précédent et 58% il y a un an.

Android marché chinois au 3e trimestre 2012La part d’Android pourrait même être plus élevée puisque Analysys International ne prend pas en compte les téléphones « sauvagement » équipés de l’OS open source par les fabricants qui se passent des accords de licence avec Google.

La dégringolade de Symbian

La concurrence paie directement cette montée en puissance d’Android. A commencer par Apple dont iOS tombe de 6% à 4,2% d’un trimestre à l’autre.

Il est vrai néanmoins que les chiffres ne prennent pas encore en compte les ventes de l’iPhone 5 (pas encore disponible). Néanmoins, Cupertino reste très loin de la moyenne mondiale proche de 15% selon IDC et qui tend à progresser.

C’est pire pour Symbian qui passe de 6% à 2,4% du marché national. L’abandon annoncé de la plate-forme par Nokia expliquant probablement le désintérêt progressif des utilisateurs. Néanmoins, la chute est douloureuse alors que Symbian occupait 23% du marché chinois un an auparavant.

Android restreint en Chine

RIM BlackBerry, Windows Phone et les téléphones sous Linux se partagent moins de 4% du marché à eux trois, les rendant quasiment invisibles localement. La bonne nouvelle est que leur potentiel de développement est énorme. Ce qu’espèrent bien mettre en œuvre Microsoft avec Windows Phone 8 et RIM avec BlackBerry 10 (dès le 30 janvier 2013).

La Chine s’inscrit donc comme un véritable bastion pour Google Android… dont Mountain View ne peut paradoxalement profiter pleinement. Nombre de services sont en effet bloqués ou restreints par les autorités gouvernementales. Des contraintes qui profitent le plus souvent à la concurrence locale comme le moteur de recherche Baidu.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 4 ans d’Android !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur