En rachetant BTD, GFI se renforce dans les banques et les télécoms

Cloud

La SSII entend accélérer ses acquisitions

Après l’épisode de l’OPA rejetée de Fujitsu Systems, GFI repart à la conquête de son marché grâce à une opération de croissance externe. “L’acquisition du Groupe BTD s’inscrit parfaitement dans notre plan stratégique 2010 et confirme notre volonté d’accélérer la croissance externe. La qualité du Groupe BTD répond entièrement aux critères que nous nous sommes fixés dans notre politique d’acquisitions : une société à forte valeur ajoutée, profitable et présente en France, zone stratégique du groupe”, explique le p-dg de GFI, Jacques Tordjman, dans le communiqué. On ne connaît pas le montant de l’opération mais GFI précise que le rachat, payé intégralement en numéraire, est financé par un emprunt moyen terme de 30 millions d’euros, le solde étant assuré par les ressources propres de la SSII. Fondée en 1981, BTD emploie 700 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 54 millions d’euros, un résultat opérationnel courant d’environ 8% et un résultat net de 4,2% du CA. Au 31 décembre 2006, la dette financière nette consolidée était de 4,6 millions. GFI précise que cette opération lui permettra notamment de renforcer sa présence nationale dans les secteurs de la banque et des télécommunications ainsi que d’intensifier ses expertises transverses dans les domaines de la Business Intelligence et des SIRH.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur