Encore un mois décevant pour les puces

Régulations

Les ventes de semiconducteurs n’ont progressé que de 2% au cours du mois de mai, Sars oblige

Le marché mondial des puces avait déjà du mal à redémarrer. L’épidémie de pneumopathie atypique qui a frappé l’Asie n’a évidemment pas arrangé les choses. Conséquence: les ventes mondiales de micro-processeurs n’ont progressé que de 2% au mois de mai, selon la Semiconductor Industry Association (SIA).

Les ventes ont représenté 12,5 milliards de dollars contre 12,26 milliards de dollars en avril, selon les chiffres de la SIA, qui constate une hausse de 9,9% des ventes entre mai 2002 et mai 2003. Questions géopolitiques sous contrôle? L’association professionnelle souligne que les marchés asiatiques ont pâti du Sras qui a paralysé les ventes au détail de matériel électronique, notamment en Chine, au printemps. La situation doit s’améliorer avec la levée des restrictions. Optimisme de rigueur? Le président de ce groupement américain de fondeurs, George Scalise, a déclaré que “le Sras et les questions géopolitiques étant désormais sous contrôle”, et que le SIA tablait sur une reprise de la demande dans toutes les régions, notamment la Chine, au second semestre. Au début du mois, la SIA a réduit de près de moitié ses prévisions de hausse des ventes pour 2003 à 10,1%, contre 19,8% prévus en novembre. Une révision à la baisse justifiée par de moindres dépenses technologiques des entreprises, le Sras et la guerre en Irak. Même constat de la part des entreprises: AMD a annoncé que ses ventes au deuxième trimestre seraient inférieures à ses objectifs et Intel a réduit la fourchette de ses prévisions de chiffre d’affaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur