Encore un trimestre solide pour Oracle

Cloud

Bénéfice et chiffre d’affaires progressent d’environ 30%

Rien n’arrête Oracle. Ni les effets de la crise financière, ni le ralentissement des dépenses informatiques des entreprises n’empêchent l’éditeur de progiciels de boucler à nouveau un trimestre plus que solide.

Le concurrent de SAP fait état pour son deuxième trimestre fiscal d’un résultat net de 1,3 milliard de dollars, soit de 25 cents par action, au titre de son deuxième trimestre fiscal, contre 967 millions de dollars, ou de 18 cents, un an plus tôt à la même époque, soit une progression de 35%.

Le chiffre d’affaires bondit de 28% à 5,3 milliards de dollars porté par les multiples acquisitions du groupe. Les ventes de nouveaux logiciels progresse d’ailleurs de 38% à 1,7 milliard de dollars, ce qui constitue un nouveau record absolu pour le groupe. Toutes ces performances sont supérieures aux attentes des analystes.

La direction d’Oracle explique avoir fait mieux que son meilleur scénario, avec une vive croissance des revenus sur toutes les lignes produits et zones géographiques. Charles Phillips, Président du Groupe, insiste pour sa part sur les gains de parts de marché dans les licences nouvelles applications, avec 63% de croissance au second trimestre. Enfin, Larry Ellison, le p-dg d’Oracle, souligne la croissance de 28% des licences nouvelles database et middleware.

Côté prévisions, le groupe anticipe une hausse de 15 à 25% du chiffre d’affaires tirée des licences de nouveaux logiciels au troisième trimestre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur