Entreprise numérique responsable : le label « éthique » de France IT

DSIEditeurs de logicielsProjetsSSII

Systancia, Celeste ou encore Primobox ont récemment obtenu le label Entreprise numérique responsable (ENR) du réseau de clusters France IT. Pour mieux se distinguer dans la « jungle » des prestataires informatiques.

Le label Entreprise numérique responsable (ENR) a été créé en 2011 pour promouvoir les entreprises numériques adhérentes aux clusters membres de l’association France IT. Mais aussi guider les clients et propects dans leur choix de prestataires informatiques.

Au premier trimestre 2018, huit sociétés ont obtenu ou renouvelé ce label à la suite d’une évaluation par un organisme externe (CIRIDD) :

– Emakina (agence numérique) ;
– Serli (développement, ingénierie)
– SOS Data (hébergement et protection des données)
– Celeste (FAI pour entreprises)
– Inforsud Diffusion (prestataire informatique)
– Novatim (prestataire IT pour PME et ETI)
– Primobox (dématérialisation et archivage électronique)
– Systancia (logiciels de sécurité)

Ces sociétés basées dans les régions Île-de-France, Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes font partie de la quarantaine d’entreprises labellisées ENR aujourd’hui.


Ce label distingue les sociétés qui « intègrent volontairement des préoccupations éthiques, sociales et environnementales dans leurs activités commerciales et dans leurs relations avec toutes les parties prenantes internes et externes », explique France IT sur son site.

Il s’agit de favoriser l’accès au marché d’entreprises adhérentes à l’un des clusters du numérique* regroupés au sein de France IT. Mais aussi d’inscrire les entreprises dans une démarche d’amélioration continue et de valoriser un engagement éthique :

Satisfaire aux obligations légales et réglementaires, respecter collaborateurs, clients, fournisseurs et concurrents, faire une proposition de prix transparente… Ou encore proposer l’offre la plus adaptée aux besoins des clients.

Une autre vague de labellisation a débuté. Les dépôts de candidatures doivent se faire avant le 18 mai 2018.

*ADN Ouest, ALIPTIC, CITC EuraRFID, Digital League, DigitalPlace, MedInSoft, Nancy Numérique, Pays Basque Digital, Pôle Régional Numérique, Resonance, Rhénatic, SPN (réSeau des professionnels du numérique) et SYRPIN.

Lire également :

Lobbying : Syntec Numérique s’ouvre aux opérateurs régionaux (AOTA)

Les dépenses informatiques des PME en hausse de 5% en 2018

(crédit photo © schutterstock)


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur