Les entreprises et le BYOD, étude Dell Quest Software

Cloud
Les entreprises subissent la consumérisation de l'IT

Affichant l’originalité d’être plutôt tournée vers les utilisateurs que vers les technologies, l’étude de Quest affiche l’optimisme des entreprises en matière de BYOD (Bring Your Own Device).

Récemment acquis par Dell pour occuper le cœur de sa division logiciels, Quest Software a publié une étude mondiale sur la mise en œuvre des stratégies de BYOD par les entreprises.

Réalisée par Vanson Bourne fin 2012, l’étude a concerné 1485 décideurs informatiques aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Inde, en Espagne, en Italie, en Australie, à Singapour et à Pékin.

Optimisme sur le BYOD

Le premier enseignement de l’étude porte sur l’optimisme des entreprises quant aux avantages qu’elles pourront tirer d’une stratégie de BYOD. Les trois quarts d’entre elles (70%) ont constaté une amélioration de la productivité de leur personnel et des temps de réponse aux clients. Et plus de la moitié (59%) affirment qu’elles seraient moins compétitives sans stratégie BYOD.

Les entreprises affichent donc leur optimisme en matière d’usage par leurs salariés d’équipements IT personnels, mais dans la réalité elles ne sont que 17% à encourager cette pratique et à gérer activement le matériel des employés quel que soit leur choix. De la déclaration d’intention à la réalité, il y a un gouffre…

Stratégie et utilisateurs

Plus intéressante est l’analyse de l’adéquation des stratégies de BYOD avec les usages des utilisateurs. Les entreprises interrogées semblent conscientes que la compréhension des attentes des utilisateurs ne peut être qu’un atout. Elles sont près de trois quarts à déclarer qu’« une stratégie BYOD ne peut offrir des avantages substantiels que si les besoins et les droits de chaque utilisateur sont compris ».

« Les entreprises qui adoptent une approche du BYOD axée sur l’utilisateur sont les mieux récompensées, se heurtent à moins d’obstacles et bénéficient d’avantages concrets et immédiats en termes d’efficacité, de productivité et de compétitivité », confirme Roger Bjork, directeur Enterprise Mobility Solutions de Dell Software Group. « Celles qui sont lentes dans la prise en charge du BYOD ou limitées par une approche centrée sur le matériel sont confrontées à plus de problèmes, y compris le risque de perte de compétitivité. »

Améliorer la productivité

Pour tirer des avantages importants du BYOD, les entreprises doivent bien évidemment s’engager dans la démarche, mais surtout adopter une stratégie centrée sur l’utilisateur. Dans ces conditions, 74% des entreprises ont constaté une amélioration de la productivité de leur personnel et de leur efficacité opérationnelle, et 70% une amélioration des temps de réponse aux clients.

Du côté des utilisateurs, les gains personnels portent sur un environnement plus motivant qui stimule la créativité, accélère l’innovation et facilite le travail d’équipe et la collaboration, ainsi que des horaires de travail plus flexibles.

Enfin, nous noterons que le BYOD participerait à la transformation de la culture informatique de l’entreprise (56%), voire plus globalement à la culture d’entreprise (54%).

Crédit photo © Ben Chams – Fotolia.com


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur