76 % des entreprises migrent vers le cloud

Cloud

76 % d’un panel européen de dirigeants d’entreprises ont migré leurs données vers le cloud ou envisagent de le faire dans l’année, selon une étude publiée par Iron Mountain.

76 % des 1275 décideurs informatiques, financiers et juridiques européens* interrogés en décembre 2012 ont indiqué avoir migré leurs données vers le cloud ou envisager de le faire au cours des 12 prochains mois, selon une étude réalisée par Opinion Matters pour Iron Mountain.

Ils sont même 21 % à vouloir opter pour un modèle exclusivement cloud pour stocker l’ensemble de leurs données.

Le cloud et la gestion du risque

Globalement, 86 % des répondants seraient moins soucieux de leur responsabilité vis-à-vis de la sécurité des données, une fois celles-ci stockées dans le nuage.

Ils estiment, dans une même proportion, que les vérifications menées en amont de la sélection de leurs fournisseurs de stockage cloud témoignent d’une approche responsable de l’informatique en nuage.

Rappelons-le, la directive de l’UE en matière de protection des données stipule que « le responsable du traitement [des données] doit mettre en œuvre les mesures appropriées pour protéger les données à caractère personnel contre la destruction accidentelle ou illicite, la perte accidentelle, l’altération, la diffusion ou l’accès non autorisé ».

Parmi les membres du panel, 68 % considèrent qu’une atteinte à leurs données porterait davantage préjudice à leurs fournisseurs de services qu’à leur propre entreprise.

Prêchant pour sa paroisse, Iron Mountain, multinationale américaine spécialisée dans le management de l’information (gestion de documents, sauvegarde et récupération de données, destruction…), estime que les entreprises doivent prendre conscience de leurs responsabilités et mieux gérer le risque :  où sont stockées les données et qui peut y accéder ? Quelle est l’infrastructure – datacenter – du fournisseur ?

Pour protéger leurs informations sensibles – dossiers RH, de propriété intellectuelle ou encore financiers –, les entreprises auraient intérêt à adopter « une approche hiérarchisée du stockage, combinant cloud, bande et disque ».

Selon les termes de Marc Delhaie, PDG d’Iron Mountain France : « le stockage cloud est avantageux en termes de flexibilité, d’accessibilité et de rentabilité, mais il ne dispense en aucun cas d’instaurer une stratégie globale d’archivage de documents et de sauvegarde externe ».

*Allemagne, Espagne, France, Hongrie, Pays-Bas et Royaume-Uni (entreprises de 50 à 5000 salariés).


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire du cloud
L’Europe dope sa stratégie en faveur du cloud


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur