91% des entreprises du secteur informatique recrutent

Régulations

Malgré le contexte économique troublé, près de neuf entreprises du secteur informatique sur dix prévoient de recruter des cadres au troisième trimestre 2013, observe l’APEC.

Malgré la tendance baissière du marché français de l’emploi, le niveau de réalisation de recrutements dans le secteur des « activités informatiques » reste élevé, souligne l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans sa note de conjoncture du 3e trimestre 2013.

Une hausse de 2 points sur un an

Désormais, 91% des entreprises du secteur informatique annoncent recruter des cadres ou envisager de le faire, soit une augmentation de 2 points par rapport à la même période il y a un an. Et bien que 52% d’entre elles déclarent un volume de recrutement en baisse, l’optimisme reste de rigueur.

Tous secteurs confondus, 49% des entreprises de plus de 100 salariés interrogées envisagent de recruter au moins un cadre au troisième trimestre (+3 points). Néanmoins, parmi celles-ci, seul un peu plus d’un quart affirment en être certaines. L’intention d’embauche ne se traduit donc pas forcément par un recrutement…

De plus, les recrutements restent essentiellement motivés par des remplacements, plutôt que par la création d’activité. Et parmi les entreprises du secteur informatique qui ne recrutent pas, 40% déclarent donner la priorité à la promotion interne.

La prime aux jeunes diplômés

Les cadres des fonctions informatique, études-R&D et gestion-finance sont visés par une entreprise sur trois ayant déclaré à l’APEC leur intention de recruter durant le trimestre. Par ailleurs, les jeunes diplômés sont davantage ciblés par les entreprises que l’an passé (+2 points). Les activités informatiques, qui embauchent une proportion importante de jeunes diplômés sur des postes cadres, y contribuent.

Tous secteurs confondus, 8 entreprises sur 10 qui se disent prêtes à recruter des cadres ciblent des profils « de 1 à 10 ans d’expérience ». La situation est plus contrastée pour les seniors, notamment dans l’informatique. Seuls 16% des professionnels du secteur ont plus de 50 ans, tandis que 70% des recrutements d’informaticiens portent sur des candidats Bac+5 ayant moins de 6 ans d’expérience.

Un volume d’offres en baisse

Au second trimestre de l’année en cours, 41 300 offres d’emplois cadres confiées à l’APEC ont concerné la filière informatique (plus de 25% de l’ensemble des offres), soit un recul de 5% sur un an.

Les replis les plus sévères en termes d’offres concernent l’informatique industrielle, l’exploitation et la maintenance informatique (-15%), suivis de l’informatique web, les sites et les portails Internet (-12%). Seule l’informatique de gestion progresse (+5%).

Rappelons-le, « pour certaines fonctions comme l’informatique, plusieurs recruteurs diffusent la même offre en anticipation de marchés, et in fine, un seul recrute », explique l’APEC.

Enfin, si une majorité de recruteurs (77%) à la recherche d’informaticiens considèrent difficile de pourvoir leurs postes, les candidats sont toujours plus nombreux à postuler. Une offre informatique a attiré en moyenne 33 candidatures au quatrième trimestre 2012, contre 22 un an auparavant. Quoi qu’il en soit, la fonction reste moins « encombrée » que d’autres. La moyenne globale étant de 45 candidatures par offre, contre 36 fin 2011.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur