Pour gérer vos consentements :

L’IT dope les salaires… aux États-Unis

Avec une rémunération médiane estimée à 157 000 dollars par an (primes et salaire inclus), l’équipementier réseau Juniper Networks occupe la 3e place du classement des entreprises qui paient le mieux aux États-Unis, selon le site d’emploi et gestion de carrières Glassdoor. Juniper Networks n’est pas une exception : 20 des 25 entreprises du classement sont actives dans l’IT.

Google (153 750 dollars de rémunération médiane annuelle), VMware (152 133 dollars), Amazon Lab126 (150 100 dollars), l’éditeur de logiciels et solutions d’analyse prédictive pour le secteur de l’assurance Guidewire (150 020 dollars) et le fournisseur de solutions d’automatisation de la conception électronique Cadence Design Systems (150 010 dollars), figurent également dans le top 10. Mais les poids lourds du conseil dominent : A.T. Kearney, Strategy&, McKinsey & Company et Boston Consulting Group occupent respectivement les 1ère, 2e, 4e et 8e places du classement.

140 000 dollars par an ou plus

D’autres acteurs de l’écosystème arrivent ensuite : Facebook (12e) avec une rémunération médiane de 150 000 dollars par an, soit autant que Visa (11e), mais aussi Twitter (13e) et Box (14e). Suivent de la 15e à la 20e place, Walmart eCommerce (149 000 dollars), SAP (148 431 dollars), Synopsys (148 000 dollars), Altera (147 000 dollars), LinkedIn (145 000 dollars) et Cloudera (145 000 dollars).

Salesforce (143 750 dollars), Microsoft (141 000 dollars), F5 Networks (140 200 dollars), Adobe et Broadcom (140 000 dollars, respectivement) occupent les dernières marches de ce classement des rémunérations médianes les plus élevées outre-Atlantque. Ces niveaux font écho à la hausse des salaires IT enregistrée aux États-Unis l’an dernier (+7,7 %, selon le site de recrutement Dice).

En France, la progression est moins marquée. Dans l’informatique et les télécoms, selon le cabinet Hays, les rémunérations annuelles de profils IT ont progressé de 1,5 % en moyenne en 2015.

Lire aussi :

Les niveaux de salaires explosent dans l’IT… aux États-Unis
Des salaires IT en hausse… pour les experts, selon Robert Walters

crédit photo © Melpomene / Shutterstock.com

Recent Posts

Qui utilise (vraiment) les outils low code et no code ?

Près de 5 développeurs sur 10 utilisent des outils low / no code. Mais pour…

9 heures ago

DevSecOps : Snyk nomme Adi Sharabani CTO

Snyk a recruté Adi Sharabani au poste de chief technology officer. Il encadre l'évolution technique…

9 heures ago

JavaScript : Meta bascule Jest en open source

Meta a officiellement transféré Jest, son framework de test, à la Fondation OpenJS. Celle-ci s’engage…

10 heures ago

Avec Viva Goals, Microsoft rassemble les collaborateurs autour des objectifs business

Microsoft continue d’étoffer sa plateforme Viva, dédiée à l’expérience collaborateur, en lançant Viva Goals, un…

11 heures ago

Développeurs : Google Cloud pousse Assured OSS

Google Cloud va distribuer un catalogue de bibliothèques logicielles open source approuvées par ses soins.…

13 heures ago

Informatique quantique : BMW renforce sa collaboration avec Pasqal

Le groupe BMW et la start up Pasqal étendent leur collaboration pour concevoir des pièces…

15 heures ago