Les entreprises retardent leurs investissements dans l’impression 3D

Poste de travailProjets

Le prototypage et le développement produit constituent les principaux domaines d’application de l’impression 3D, mais les coûts d’acquisition freinent encore les investissements des entreprises.

Selon une étude du cabinet Gartner, 60% des entreprises estiment que les coûts d’acquisition encore trop élevés retardent le déploiement de stratégies d’impression 3D dans les organisations. Gartner a sondé 330 collaborateurs d’entreprises d’au moins 100 salariés à travers le monde.

Toutes les organisations concernées utilisent la technologie ou prévoient de le faire. 37% des sociétés ayant répondu au sondage ont une seule imprimante 3D, mais 18% gèrent un parc de 10 unités ou plus. La moyenne par organisation étant supérieure à 5 machines.

Qualité / prix de l’impression 3D

Lors de la sélection d’une imprimante 3D, la qualité de la pièce finie (37% des réponses) et le prix (28%) sont considérés comme les principaux facteurs de décision. Arrivent ensuite la vitesse de production, la gamme de matériaux que l’imprimante peut utiliser ou la taille des pièces qu’elle peut créer. Pour une majorité (53%) de répondants, les responsables R&D sont les moteurs des stratégies d’impression 3D dans les organisations. Les DSI, les CTO (Chief Technology Officers) et d’autres dirigeants y contribuent, mais ils ne sont pas les principaux décideurs sur ce dossier.

Autre enseignement de l’étude, le prototypage, le développement produit et l’innovation constituent les principaux domaines d’application de l’impression 3D. Mais la fabrication n’est pas en reste. « Les fournisseurs d’imprimantes 3D doivent travailler en étroite collaboration avec leurs clients pour identifier les applications qui peuvent avoir été négligées, et améliorer le ratio coût-bénéfices de leurs produits », explique Pete Basiliere, vice-président en charge de la recherche chez Gartner. La technologie peut constituer un avantage concurrentiel, c’est en tout cas le pari des premiers utilisateurs. D’après la société d’études, la réduction moyenne des coûts pour les produits finis est comprise entre 4,1 et 4,3%.

Lire aussi :
Le marché de l’impression 3D est encore très immature
Les imprimantes 3D low cost font leur apparition


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur