Equipements télécoms: la fin du cauchemar?

Réseaux

Selon Standard & Poors, l’industrie devrait percevoir le bout du tunnel au deuxième trimestre 2004

Après plus de deux années de descente aux enfers, les équipementiers télécoms (marché des infrastructures et des réseaux)

“approchent probablement du bas du cycle“, indique l’agence de notation Standard & Poors. L’agence observe que les quatre grands constructeurs de réseaux Ericsson, Nokia, Nortel et Alcatel) ont amélioré leur rentabilité et leur bilan. Il faut dire que ces entreprises ont, en moyenne, réduit de 53% leurs effectifs par rapport à 2000. Standard & Poors s’attend à une reprise des investissements des opérateurs de téléphonie au deuxième trimestre 2004. Notamment grâce à l’UMTS qui devrait être lancé commercialement la même année en Europe. Au niveau des notations, l’agence classe Ericsson deux crans au dessus d’Alcatel en raison de son positionnement sur les réseaux mobiles promis à une plus forte croissance. Mais Alcatel se situe au dessus de Nortel et de Lucent grâce à une répartition plus favorable de son chiffre d’affaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur