Erenis accèlère ses déploiements haut débit, TV-vidéo à Paris

Régulations

L’opérateur alternatif de la fibre optique, concentré sur Paris, accueille un financement de la Caisse des Dépôts. Le programme de déploiement va encore s’accélérer, jusque dans le centre (2è et 8è arrdts): vidéo à la demande et TVHD sont au programme. Pour 29 euros?

Frédéric Boutissou confirme: le déploiement va pouvoir s’accélérer. Grâce aux 4 millions d’euros ajoutés par la CDC aux 22,5 millions déjà recueillis lors du précédent tour de table, il y a quelques mois, le challenger des opérateurs franciliens continuent d’aiguillonner le marché. ”

Grâce à cette augmentation de capital, nous allons poursuivre trois objectifs prioritaires“, explique le dirigeant d’Erenis. “Tout d’abord, accélérer notre rythme de déploiement. Entre février et mars, notre rythme de déploiement a été multiplié par 3 pour atteindre 5.000 logements raccordables par mois. En juillet nous serons à 7.000 et à 10.000/mois à la fin 2006.” Résultat: à la fin de l’année, le parc de logements connectables en fibre optique sera de 85.000. Une partie des 8è et 2è arrondissements de Paris sont progressivement “éligibles”; quelques blocs d’immeubles, soit environ 2.000 logements, sont déjà raccordés sur le 8è. Cet été, il sera question d’une forte expansion sur le 2è arrondissement. Pour garantir une architecture haut débit sécurisée, deux coeurs de réseaux, en redondance, sont constitués, l’un sur le NetCenter de Courbevoie et l’autre sur Telehouse 2 (quartier Bourse). Selon les quartiers, l’infrastructure s’appuie soit sur celle de Completel, soit sur celle de Naxos (RATP -Ville de Paris), soit sur ses propres fibres. La deuxième priorité, c’est l’offre TV-vidéo, largement déployée depuis mai, à partir de 13è arrondissement. 50 chaînes gratuites sont au menu, dont les 18 de la TNT. Et une nouveauté: outre le bouquet “Premium” de 45 chaînes payantes, Erenis propose un bouquet HD (TV haute définition) -que ne permettent pas les accès ADSL. Pour y parvenir, l’offre en haut débit grimpe à 30 Mbits/s, toujours au tarif de 29,90 euros. Enfin, troisième axe stratégique: la VOD ( video on demand, ou vidéo à la demande). Elle est annoncée pour septembre. “Tout le monde a pu constater l’engouement du public pour les archives de l’INA, il y a quelques semaines“, constate Frédéric Boutissou. “Nous sommes convaincus qu’il y a un marché, qui jouxte celui des ré-émissions en différé, puisque nous proposons déjà la possibilité à nos abonnés d’enregistrer jusqu’à 40 heures de programmes -qu’ils peuvent regarder ultérieurement quand bon leur semble.“. Enfin, l’offre vers les petites entreprises, professions libérales et commerçants se met en place. Elle propose une mutualisation de services, des fonctions comme l’interception/renvoi d’appels, etc., à partir de solutions Aastra Matra. Dans ce contexte, on comprend qu’Erenis embauche: les effectifs ont été multipliés par 2 en 5 mois: 90 salariés à ce jour, sans compter une quarantaine de techniciens sur le terrain, en sous-traitance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur