Pour gérer vos consentements :
Categories: Régulations

Ergonomie (2) : Microsoft propose sa solution Keyboard 4000

Les utilisateurs faisant une utilisation intensive de leur ordinateur peuvent être sujets à des douleurs des paumes de la main et du poignet, suite à des contraintes physiques fortes. Elles peuvent, en effet, aboutir à des troubles musculo-squelettiques, et en particulier à un syndrome caractérisé qui entraîne annuellement environ 80.000 opérations chirurgicales en France.

Sur un poste de travail tertiaire, l’utilisateur d’un ordinateur effectue en moyenne 100 000 frappes lors d’une utilisation de six heures par jour. Les claviers traditionnels imposent une position non naturelle de la main et des tensions mécaniques sur la paume. La position du poignet placé devant le clavier entraîne une hyper flexion de ce dernier. Le va-et-vient de la main et des doigts sur le clavier entraîne une hyper extension du poignet. Narural Keyboard depuis 1994 Pour tenter de corriger ces défauts, Microsoft a introduit en 1994 le clavier Narural Keybord. En plus d’un repose poignets, celui-ci casse la partie des touches alpha-numériques en deux parties et impose une inclinaison des touches d’environ 6 degrés de part et d’autre d’une ligne médiane. Depuis lors, une longue lignée de clavier est venue compléter ce concept. En plus de cette inclinaison des touches, une autre évolution essentielle a été l’apport de touche de raccourcis, en plus du pavé numérique et des touches de fonctions traditionnelles; ceci permet de limiter les mouvements peu naturels qui consistent à compresser la paume de la main afin de manipuler plusieurs touches en même temps. Natural Ergonomic Keybord 4000, l’aboutissement Aboutissement de ces recherches, le nouveau clavier Natural Ergonomic Keybord 4000 renferme ce qui semble se faire de mieux aujourd’hui en matière d’ergonomie. Première surprise, ce clavier est bombé. La séparation du pavé alphabétique en deux parties est surélevée; une disposition en arc présente une zone de fractionnement avec inclinaison de 12° pour chaque bloc et un galbe central dont la forte pente est à 14°. Les deux parties sont légèrement concaves, ce qui reprend la position des doigts dont le bout ne se trouve pas rectiligne. En complément, le clavier inaugure un tout nouveau système dit d’inclinaison négative, composé d’un accessoire qui se place sous le repose-poignets et impose au clavier une inclinaison de 7°. Le poignet se trouve alors dans une position légèrement cassée vers l’avant qui limite l’hyperflexion. Enfin, diverses touches de systèmes de raccourcis ont été ajoutées au clavier. Assez classiquement, on retrouve sur le haut des touches dites « multimédia ». Le pavé numérique est complété de 4 touches, dont les parenthèses. Plus étonnant, un « curseur de zoom » vient se placer au centre du clavier entre les deux blocs de touches. Enfin, venant sur le repose-poignets, deux boutons font leur apparition, directement accessibles avec les pouces et permettent la fonction « précédent/suivant », très utile en particulier pour la navigation sur le Web. Séduit par le test grandeur nature Nous avons testé pendant quelques jours ce clavier. La première surprise vient au déballage, à la fois par le volume qu’il occupe et par le galbe central. Deuxième surprise avec l’accessoire plastique qui permet d’obtenir l’inclinaison négative. En revanche, dès que l’on pose les mains sur cet étonnant clavier, c’est une sensation de douceur et de confort. Son utilisation n’est cependant pas immédiate, il faut s’habituer à ce positionnement qui nous semble peu naturel en référence à l’usage un clavier classique. Mais lors d’un usage intensif, c’est-à-dire en quelques heures, on finit très rapidement par s’habituer à ce confort hors pair. Souffrant depuis plusieurs années du syndrome du canal carpien sur la main gauche, à un niveau qui restait cependant acceptable, dès l’acclimatation au Natural Ergonomic Keyboard 4000 réalisée, les douleurs ont disparues. Un tel confort le rend indispensable et mérite largement les 59 euros de son prix. Associé à la dernière génération de souris laser de haute précision et au design ergonomique qui épouse parfaitement le galbe de la main, la combinaison apporte un confort ergonomique inégalé.

Page: 1 2 3 4 5

Recent Posts

Cambridge Analytica, le retour : Zuckerberg poursuivi aux États-Unis

Un procureur américain considère Mark Zuckerberg personnellement responsable des conséquences de l’affaire Cambridge Analytica sur…

2 jours ago

ITSM : EasyVista change avec Patrice Barbedette CEO

Patrice Barbedette (ex-Oracle) pilote la nouvelle phase de croissance d'EasyVista en Europe et à l'international,…

2 jours ago

Gestion de données : Databricks muscle sa direction juridique

Databricks a recruté sa responsable juridique et vice-présidente chez DocuSign pour soutenir l'exigence de conformité…

2 jours ago

Microsoft Build 2022 : beaucoup d’IA…et du Metavers au menu

A l’occasion de Build, sa conférence annuelle dédiée aux développeurs, Microsoft a fait la part…

2 jours ago

Taxe GAFA : pas avant 2023…au mieux

Très attendue, la réforme de taxation internationale des géants du numérique - dite taxe GAFA…

2 jours ago

DevOps : GitLab 15 parie gros sur l’observabilité

Avec la v15 de sa plateforme, GitLab ambitionne d'améliorer sa proposition de valeur dans la…

2 jours ago