Eric Besson annonce les mesures d’accompagnement à la TV Numérique

Réseaux

Eviter que les foyers ne se trouvent face à un écran noir, à l’extinction de l’analogique : le secrétaire d’Etat aux nouvelles technologies a présenté des mesures d’accompagnement prévues par la gouvernement

La totalité du territoire en France devrait avoir basculé dans la TNT, le 30 novembre 2011. Pour accompagner les foyers dans le passage de la télévision analogique vers le numérique, Eric Besson, secrétaire d’Etat au développement de l’économie numérique, a présenté le 6 novembre un train de mesures. Le dispositif devra être opérationnel le 31 mai, avant le basculement de Cherbourg au « tout numérique ».

C’est le groupement d’intérêt public, « France Télé Numérique », qui regroupe l’Etat et les chaînes historiques de télévision, TF1, France 2, France 3, Canal+, M6 et Arte, qui pilote l’opération qui comporte plusieurs mesures, d’après un communiqué du secrétariat d’Etat qui énonce les principales mesures prévues.

Informer tout d’abord. L’Etat y investira 120 millions d’euros sur trois ans, prévu par la loi de finances 2009, et en attend autant de la part des chaînes de télévision appartement au GIP.

Une campagne d’information et de sensibilisation est au programme, qui devrait être lancée dans les médias au cours du premier trimestre 2009. De plus, différents canaux sont déjà prévus pour communiquer avec les futurs usagers de la TNT : un site Internet, www.matelenumerique.fr , sera mis en ligne. Et les usagers non internautes pourront s’adresser à un centre d’appels national, qui sera mis en place. Une campagne d’information sur les lieux de vente de produits audiovisuels devra également être organisée, en partenariat avec la grande distribution. Par ailleurs, un service de sondages par téléphone devra permettre d’évaluer la diffusion de la TNT auprès des ménages, à un rythme hebdomadaires.

30 euros et un ambassadeur

L’accompagnement, ensuite, qui concerne les publics susceptibles d’être « particulièrement vulnérables face au changement technique », comme les personnes âgées et handicapées,

particulièrement vulnérables face au changement technique. Une mission qui sera assurée par des « ambassadeurs du numérique ». Ces derniers seront désignés par le GIP, qui les sélectionnera parmi les antennistes, installateurs, distributeurs d’électronique grand public. Par ailleurs, les ménages défavorisés pourront bénéficier d’une aide financière pour l’acquisition du matériel de réception et les frais éventuels d’installation d’antenne. L’aide à l’acquisition d’un adaptateur, notamment, sera de 30 euros, ce qui correspond au prix d’un adaptateur de base dans la grande distribution. Pour l’installation, un forfait de 20 euros restera à la charge de la plupart des ménages. Pour cette opération , l’Etat a prévu un fonds d’aide à hauteur de 83 millions d’euros.

Le dispositif est déjà opérationnel –sous une forme simplifiée- à Coulommiers, depuis le 8 novembre 2008. Il devrait permettre de valider les paramètres du dispositif.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur