Ericsson développe sa solution de ‘push e-mail’

Régulations

L’équipementier entend profiter de l’engouement autour du Blackberry

L’e-mail mobile fait fureur auprès des cadres nomades. Cette population apprécie tout particulièrement de pouvoir consulter ses mails n’importe où, n’importe quand.

Cette tendance s’illustre par le succès planétaire du terminal BlackBerry développé par le canadien Research In Motion (RIM). Cet appareil, qui fait également office de mobile GPRS, permet de recevoir en mode ‘push’, c’est à dire en quasi-temps réel, ses mails provenant de différents comptes: messagerie professionnels, compte privé… Le tout avec une extrême simplicité. Au troisième trimestre, la part de RIM dans le marché des PDA (même si le BlackBerry n’est pas un PDA) s’est envolé à 19,8% contre 4,9% un an plus tôt. Il compte désormais deux millions d’utilisateurs. RIM vend aussi sa solution de messagerie aux concepteurs de systèmes d’exploitation (comme PalmOS) ou aux fabricants de mobile (comme Nokia). Mais le canadien doit aujourd’hui gérer un nouveau concurrent de taille en la personne d’Ericsson. L’équipementier suédois annonce en effet “Ericsson Mobile Organizer 5.0” (EMO), sa dernière solution logicielle permettant également le push e-mail. Compatible avec la majorité des smartphones Symbian et Windows Mobile, EMO 5.0 synchronise en permanence la messagerie, le carnet d’adresses et l’agenda avec le poste de travail. Ericsson propose une version Entreprise, compatible avec les messageries Lotus et Microsoft, une solution professionnelle, offrant un accès individuel à toute personne utilisant son PC comme un serveur, et enfin une solution “Internet” utilisable sans PC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur