Ericsson et Napster s’associent pour la musique sur mobile

Régulations

L’équipementier Suédois Ericsson vient d’annoncer qu’il allait s’associer avec Napster pour développer un service de téléchargement de musique pour mobiles

Ericsson a décidé d’accorder sa confiance au service de musique en ligne de Napster pour l’adapter aux mobiles. Cet accord intervient alors que les acteurs du marché se mobilisent pour prendre le contrôle de ce secteur naissant.

Cette plate-forme d’achats de titres musicaux devrait être lancée d’ici à douze mois en Europe et aux États-Unis Il existe plusieurs solutions pour obtenir de la musique sur son portable. Soit le consommateur utilise un ordinateur pour transférer sa sélection sur son téléphone, soit il se sert du réseau mobile pour directement télécharger sa musique. Le nouveau service Napster-Ericsson proposera les deux. Car les opérateurs craignent que les abonnés ne se contentent de transférer leurs morceaux depuis leurs PC (soit aucun revenus pour eux) sans passer par la case téléchargement sur mobile. La société de Los Angeles qui s’est fait connaître grâce à son logiciel de P2P proposera pour commencer un abonnement au mois, contrairement au modèle à la carte d’iTunes. Motorola qui a passé un accord avec iTunes s’apprête à sortir son téléphone cet été (lire nos articles). Nokia qui souhaite bien occuper le terrain, a passé un accord équivalent avec le groupe Loudeye, fournisseur B2B de contenu numérique pour les acteurs des médias. Depuis trois mois la compétition s’intensifie. Yahoo a fait son entrée sur le marché le mois dernier, avec une offre très compétitive plus intéressante en terme de tarifs que Napster. Aujourd’hui, force est de constater que la musique permet de générer des revenus élevés pour la télphonie mobile. Il n’y a qu’à observer le chiffre d’affaires généré par les sonneries pour s’en convaincre. Une récente étude vient une fois encore conforter cette analyse. Menée par le cabinet de consultants Network Management Group (TMNG), l’étude souligne que 40% des 1.000 utilisateurs de téléphones mobiles sondés, âgés de 13 à 34 ans, seraient très intéressés par l’écoute gratuite d’une radio sans publicité sur leur mobile. Près de 35% des personnes interrogées expriment un intérêt pour le téléchargement sans fil de la musique. Les opérateurs télécoms américains espèrent lancer des services complets de téléchargement sur mobile dans l’année qui vient, mais tarifer ces services, afin qu’ils rencontrent le succès, s’avère délicat. Paul Petersky, vice-président de la société d’étude de marché TMNG, considère que les sondés préféreraient payer 0,99 dollar par chanson téléchargée plutôt qu’un abonnement de 19,95 dollars pour 30 chansons téléchargés. Une version de iTunes pour les mobiles Motorola

Le service légal de téléchargement de musique en ligne iTunes s’attaque à la téléphonie mobile. Avec ce mobile, relié à une connexion GRPS ou UMTS, il sera possible de télécharger contre monnaie sonnante et trébuchante des morceaux musicaux, les stocker dans son terminal et surtout les écouter. Les utilisateurs de ce mobile, mais aussi de PC ou de Mac pourront transférer les chansons téléchargées via le logiciel ou le service en ligne iTunes vers les combinés Motorola. À noter que la marque à la pomme refuse toujours que son iPod lise autre chose que des fichiers achetés sur iTunes.(lire nos articles)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur