Ericsson et STMicro marient leurs chips 'wireless'

Logiciels

Le suédois et le franco-italien réunissent leurs unités de conception et fabrication de composants mobiles/sans fil -soit un pool de 8.000 salariés

Encore une alliance européenne qui va peser sur l’échiquier mondial face à Texas Instruments, Motorola ou Qualcomm…

Les deux géants, l’un basé à Stockholm (Telefon AB L.M. Ericsson) et l’autre à Genève (STMicroelectronics), ont décidé de réunir dans une société commune, leur activité de “chips wireless” (composants radio/sans fil/mobiles), en s’appuyant sur une autre ‘joint-venture’ récemment créée, ST-NXP Semiconductors NV (rapprochement entre STMicroelectronics et NXP Semiconductors BV, héritage de Philips).

Cette nouvelle co-entreprise à 50/50 constituera un pilier parmi les fournisseurs de composants dans l’industrie des terminaux de téléphonie mobile – un marché estimé à 30 milliards de dollars où s’affrontent Nokia, Samsung, Sony-Ericsson, Motorola…

Tous ces constructeurs, sauf Motorola, deviennent de facto clients de cette ‘joint-venture’ européenne, car ST-NXP entretient déjà de solides relations notamment avec Nokia, Sony-Ericsson et Samsung Electronics.

Ericsson contribuera à hauteur de 1,1 milliard de dollars, STMicro à hauteur de 700 millions de dollars et 400 autres millions seront réservés sur les comptes la JV.

Le siège de la nouvelle société sera basé à Genève. L’entreprise comptera environ 8.000 personnes. Elle devrait générer un chiffre d’affaires de 3,6 à 3,9 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur