Ericsson ferme son usine de production de câbles cuivre

Réseaux

La faible part de marché d’Ericsson et la montée des besoins fibre poussent l’équipementier à fermer son usine de câbles cuivre.

Ericsson annonce la fermeture de son usine de production de câbles. Cette initiative entraine le départ de 318 salariés de son site de Hudiksvall. Et des négociations seront entreprises au quatrième trimestre pour les 36 employés de l’unité basée à Stockholm.

L’équipementier suédois justifie cette manœuvre par le recul des besoins en câbles cuivre face à la montée en puissance de la fibre optique dont la production s’est déplacée en Asie. Pour Ericsson, la demande européenne en fibre optique ainsi qu’en câbles cuivre est aujourd’hui inférieure à la production.

Recul des besoins cuivre

« La décision est basée sur le fait que la production de câbles de télécommunications d’Ericsson est faible à l’échelle mondiale, et que nous avons aussi une petite part de marché, explique Tomas Qvist, responsable Special Products in business unit Networks et directeur des ressources humaines. Il y a surproduction sur le marché du câble en Europe. Malheureusement, notre production n’a pas été exploitée à pleine capacité pendant une longue période et a étranglé sa rentabilité. »

En 2012, Ericsson a vendu pour 1 milliard de couronnes suédoises de câbles, soit 117 millions d’euros environ. Le double de ce que coûteront les charges de l’opération de restructuration, environ. L’opération de restructuration devrait se répartir de manière équilibrée entre les deuxième et troisième trimestres 2013.

L’entreprise suédoise souligne que l’annonce du jour n’impacte pas le processus de cession des activités câbles d’alimentation à NKT Cables.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur