Ericsson met finalement la main sur Tandberg

Régulations

Le suédois gagne la partie contre Arris qui lorgnait également le spécialiste
de l’IPTV

Après Marconi et Redback, Ericsson annonce l’acquisition de 87,4% du capital de Tandberg Televisions. L’équipementier suédois a lancé une OPA hostile sur l’entreprise norvégienne. Il propose 1,05 milliard d’euros, soit 10% de plus que l’offre de l’américain Arris qui a été le premier à s’intéresser au norvégien. Cette contre-offre a été acceptée par le Conseil d’administration de Tandberg.

Pour Ericsson, ce rachat est stratégique. Il permettrait au groupe de consolider ses positions dans la TV Internet et numérique. Tandberg propose en effet des solutions d’encodage, de compression, de TV à la demande… Se clients : des FAI, des opérateurs…

Tandberg a réalisé en 2006 un chiffre d’affaires de 350 millions de dollars pour un résultat net de 55,6 millions. Il indique dans un communiqué que cette acquisition “représente une excellente occasion pour les actionnaires de Tandberg “.

“La télévision sur IP représente pour les câblo-opérateurs et les opérateurs télécoms la plus grande opportunité à venir en matière de réseaux multimédias”, souligne Carl-Henric Svanberg, pd-g d’Ericsson.

L’équipementier pourra ainsi proposer des solutions de vidéo sur Internet et d’IPTV de bout en bout aux opérateurs qui veulent faire du triple-play.

Ericsson pourra également mieux concurrencer Alcatel-Lucent, spécialiste des plates-formes IPTV vendus aux opérateurs et Cisco. Le géant américain a depuis longtemps engagé ses forces de la bataille de l’IPTV.

En novembre 2005, le groupe rachetait Scientific-Atlanta, numéro un aux Etats-Unis dans l’industrie des décodeurs pour téléviseurs pour 7 milliards de dollars. “La vidéo apparaît comme une application stratégique clé pour les fournisseurs d’accès sur le marché des offres ‘triple play’ réunissant le divertissement grand public, les télécommunications et les services en ligne “, a déclaré, dans un communiqué, John Chambers, le directeur général de Cisco.

Et en août dernier, Cisco s’offrait pour 92 millions de dollars, Arroyo Video Systems qui vient enrichir l’offre de vidéo sur demande.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur