Ericsson met le paquet sur les mobiles en Chine

Régulations

Le suédois va investir 500 millions de dollars dans le premier marché mondial des mobiles

La Chine constitue aujourd’hui un pôle d’attraction incontournable pour les entreprises ‘high-tech’ et notamment pour les fabricants de mobiles. Car en nombre d’utilisateurs, le pays est le premier marché mondial et cela ne laisse personne indifférent.

Surtout pas le suédois Ericsson qui malgré ses difficultés financières compte investir 500 millions d’euros sur cinq ans en Chine. Jusqu’en 2000, la société avait investi 290 millions de dollars dans le pays, selon Carl-Henric Svanberg, le d-g du groupe. R&D sur la 3G “La Chine a démontré son succès sur la scène économique mondiale. Nous n’avons pas de raisons de ne pas en profiter pour faire de la Chine notre base de fourniture à la fois pour le matériel et pour les logiciels”, a déclaré le dg. Les investissements porteront sur la recherche et le développement. Ces derniers seront concentrés sur la technologie des mobiles de troisième génération, sur les services en réseaux et sur la norme CDMA (Code Division Multiple Access). Ericsson possède déjà 26 bureaux en Chine, quatre filiales à 100% et dix sociétés en partenariat qui produisent à la fois pour le marché chinois et pour l’exportation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur