Ericsson nomme un nouveau CTO et règle ses litiges avec ZTE

RégulationsRéseaux

Ulf Ewaldsson prend la responsabilité du développement technologique d’Ericsson qui en profite pour abandonner ses poursuites contre ZTE en échange d’un accord de licence.

Ericsson a nommé, vendredi dernier, son nouveau directeur technique (CTO). Ulf Ewaldsson bénéficiera également du titre de Head of Group Function Technology & Portfolio Management à partir du premier février prochain, date d’entrée dans ses fonctions chez l’équipementier suédois. Il sera basé à Stockholm tandis que Håkan Eriksson conservera la direction d’Ericsson Silicon Valley.

Une belle promotion pour cet ingénieur et gestionnaire d’affaires diplômé de l’Institut de Technologie Linköping en Suède et qui, entré chez Ericsson en 1990, officiait jusqu’à présent comme directeur des produits radio du département réseaux. Il est par ailleurs membre du bureau de recherche de l’équipementier. Il a ainsi collaboré à nombre de produits aujourd’hui stratégiques pour l’entreprise tels que le HSPA (3G+) et le LTE (4G) RAN (Radio Access Network), la station de base multistandards RBS6000 et l’antenne AIR (Antenna Integrated Radio) intégrée qui va avec.

Plus de 20 ans d’expérience

« Ulf a passé plus de 20 ans au contact proche du client et du développement de l’industrie des télécommunications, déclare Hans Vestberg, PDG d’Ericsson. Je suis heureux qu’il mette aujourd’hui sa vaste expérience des différents marchés et clients au bénéfice de notre technologie pour façonner la société en réseau, où tout ce qui bénéficie d’une connexion sera connecté. »

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Ericsson a dans le même temps réglé ses litiges avec le concurrent ZTE. En avril 2010, l’équipementier suédois avait porté plainte contre son homologue chinois en Allemagne, Royaume-Uni et Italie pour viols de brevets relatifs aux technologies GSM et 3G/UMTS. Les deux parties ont signé, la semaine dernière, un accord de licence qui met fin à l’ensemble des poursuites. Ce qui amène à plus de 90 le nombre d’accords de licences signés avec différents constructeurs dans le monde. Ericsson revendique pas moins de 27 000 brevets.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur