Pour gérer vos consentements :

Ericsson va dynamiser la 4G+ en s’appuyant sur le Wifi

Ericsson a profité du CES 2015 de Las Vegas pour présenter License Assisted Access (LAA), une nouvelle technologie qui permettra aux opérateurs d’améliorer leur offre de connectivité. LAA est une technologie LTE-A (4G+) qui agrège les fréquences des opérateurs mobiles (soumises à licence donc) avec celle des fréquences « libres » (sans licences) comme le Wifi pour améliorer les performances de la bande passante des réseaux indoors. De quoi répondre aux besoins des 49% d’utilisateurs qui, selon un sondage ConsumerLab d’Ericsson, ne sont pas entièrement satisfaits de leur connectivité depuis leur bureau ou domicile lorsqu’ils surfent sur Internet ou accèdent aux réseaux sociaux depuis leurs smartphones et tablettes.

LAA pourrait notamment s’appuyer sur la bande de fréquence des 5 GHz attribuée au Wifi 802.11a. Ericsson avance qu’en utilisant 4% de cette bande disponible, sa technologie peut améliorer de 150 Mbit/s le débit des appareils mobiles. Sachant qu’il y a environ 550 MHz de spectre non utilisé dans cette bande de fréquence; la marge d’amélioration est large. D’autre part, LAA intègre un système de partage équitable des ressources Wifi pour éviter d’en privilégier l’essentiel de la bande passante aux seuls bénéficiaires de LAA et générer de la congestion pour les autres.

Un nouveau pas vers la 5G

En combinant Wifi et 4G, Ericsson entend offrir potentiellement des débits de 1 Gbit/s. Ce qui rapproche la technologie des ambitions de la future 5G (qui entend atteindre les 10 Gbit/s). « LAA […] préfigure la future 5G, avance l’analyste de Current Analysis Peter Jarich. A terme, il s’agit d’optimiser le réseau afin de supporter diverses applications des consommateurs, diverses emplacements des utilisateurs (en intérieur et extérieur) et divers types d’appareils, y compris la future demande de l’Internet des objets. »

LAA sera implanté dans les solutions small cell d’Ericsson (notamment les offres Radio Dot System et RBS 6402 Indoor Picocell) à partir du 4e trimestre 2015. L’opérateur américain T-Mobile entend adopter la technologie, à titre d’essai dans un premier temps, courant 2015 pour « fournir à nos clients un réseau aux performances supérieures », précise son responsable technique Neville Ray.


Lire également
Ericsson et IBM travaillent sur la 5G
5G : Ericsson atteint les 5 Gbit/s en labo
4G : Le LTE-A et VoLTE montent en puissance

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago