Ericsson rate la marche et révise à la baisse

Régulations

L’équipementier des réseaux de téléphonie mobile se voulait ambitieux? Il
révise ses prétentions et revoit ses prévisions de croissance, pour lui comme
pour le marché, à la baisse !

Nous disposons d’une plateforme pour améliorer nos parts de marché et nous positionner en avant de l’industrie“, a déclaré Carl-Henric Svanberg.

Le patron d’Ericsson joue encore une fois la carte de l’optimisme, mais les résultats publiés, qui accompagnent sa déclaration, auraient dû le pousser à plus de prudence dans ses propos !

En effet, le premier équipementier mondial des réseaux de téléphonie mobile a publié un résultat bénéficiaire de 12,2 milliard de couronnes (environ 1,35 milliards d’euros) en progression de 20 % – il a largement profité de la bonne tenue de Sony Ericsson – mais en deçà du consensus.

Autres résultats de dessous du consensus, sa marge brute à 41,8 % et sa marge opérationnelle à 22,7 %.

Mais surtout le suédois a du revoir à la baisse sa vision du marché pour se rapprocher de celle de son concurrent Nokia, qui sera plus présent sur le marché des réseaux si le rapprochement avec la division de Siemens est confirmée.

L’année 2007 risque d’être difficile dans la téléphonie mobile, c’est en tout cas la vision des analystes. Ericsson a donc revu sa prévision de croissance à une fourchette de 4 % à 6 %, alors qu’il annonçait précédemment 5 % à 9 %.

Le titre a été lourdement sanctionné à la Bourse de Stockholm, où il a plongé de plus de -5 % !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur