Ericsson s’empare de l’équipementier Marconi

Cloud

Des réductions d’effectifs seront “inévitables”, affirme le suédois

Le suspense n’aura pas duré bien longtemps. C’est finalement Ericsson qui reprend l’équipementier en difficulté Marconi pour la coquette somme de 1,77 milliard d’euros. Jusqu’à aujourd’hui, le suédois et le français Alcatel étaient en compétition pour le rachat du groupe britannique.

A peu près tous les actifs et le nom Marconi ont été donc cédés à Ericsson. Marconi conserve juste qu’une petite activité de service au Royaume-Uni qui sera rebaptisée Telent Plc après l’opération. Dans le même temps, Ericsson annonce que des réductions d’effectifs seront “inévitables” chez Marconi et qu’elles pourront affecter jusqu’à 20% des personnes concernées. Le directeur général du groupe suédois, Carl-Henric Svanberg, a expliqué aux journalistes que plus d’un millier d’emplois étaient menacés dans les sites de Marconi au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en Allemagne et en Italie. Quelque 6.670 employés de l’équipementier télécoms britannique seront transférés à Ericsson dans le cadre de l’opération. Mike Parton, son homologue de Marconi, a assuré que les suppressions d’emplois chez Telent – ce qui restera de Marconi après la cession – ne se compteraient que par dizaines. Telent devrait compter quelque 2.000 employés après finalisation de l’accord. Le rachat de Marconi était inévitable. L’équipementier multiplie les difficultés. En avril dernier, le groupe n’a pas été sélectionné par BT (ex-British Telecom), son principal client, pour son mega projet de modernisation de son réseau vers le tout IP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur