Ericsson va investir 1 milliard de dollars en Chine

Cloud

La plus grande partie sera consacrée à la recherche et au développement

La Chine ne cesse d’attirer les géants télécoms européens. Alcatel, Nokia, Ericsson investissent en masse dans l’Empire du Milieu, déjà premier marché mondial en termes d’abonnés mobile. Et ce n’est qu’un début.

D’ailleurs, le suédois Ericsson vient de décider de passer à la vitesse supérieure et annonce qu’il misera 1 milliard de dollars sur cinq ans dans le pays. Cet investissement se fera essentiellement par le biais d’un effort accru en matière de recherche et développement (R&D). Le groupe souligne que la demande de contenus ne cesse d’y augmenter, tandis que le téléphone portable joue désormais le rôle d’instrument multimédia, ouvrant la voie à un développement rapide de la téléphonie de troisième génération (3G). “Les utilisateurs réclament de nouveaux contenus pour leur combiné, les opérateurs souhaitent diversifier leurs revenus et les groupes de médias cherchent de nouveaux relais de diffusion”, a constaté Carl-Henric Svanberg, le p-dg d’Ericsson. Pékin devrait commencer à attribuer les premières licences de téléphonie de troisième génération (3G) à partir de 2006. Les autorités tentent d’imposer un standard maison (le TD-SCDMA). Objectif: ne pas être dépendant des équipementiers occidentaux, comme Ericsson justement, mais les choses semblent plus difficiles que prévu (voir notre article).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur