Ericsson va supprimer 4.000 postes

Cloud

Après une année 2007 très moyenne, le suédois taille dans le vif

Vendredi noir pour les équipementiers télécoms. Alors qu’Alcatel-Lucent a annoncé ce vendredi l’extension de son plan social, son concurrent Ericsson annonce la suppression de 4.000 postes. Environ 1.000 emplois seront supprimés en Suède.

“Au total, on peut s’attendre à ce que le nombre de salariés soit réduit de 4.000 environ dans le monde entier”, déclare le directeur général Carl-Henric Svanberg dans un entretien donné à l’agence suédoise TT.

Aux mêmes maux, les mêmes remèdes. Comme le franco-américain, le suédois a vécu une année 2007 très difficile. On se souvient que l’avertissement lancé sur ses chiffres décevants du 3è trimestre avait fait décrocher le titre de près de 25%. Sur l’ensemble de l’année 2007, le recul de l’action est de -45%. C’est tout le secteur des équipements télécoms qui a ralenti l’année dernière.

En octobre, on apprenait la démission de Karl-Henrik Sundström, directeur financier, remplacé par Hans Vestberg, qui dirigeait jusqu’à présent les activités de services.

Au quatrième trimestre, Ericsson a dégagé un bénéfice net en baisse de 42,2% à 5,6 milliards de couronnes suédoises (591,3 millions d’euros) contre 9,7 milliards un an plus tôt. Pour la même période, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires quasi stable à 54,5 milliards de couronnes (5,75 milliards d’euros) contre 54,2 milliards au dernier trimestre 2006.

Pour l’ensemble de l’exercice, le bénéfice net est en repli de 17% à 21,8 milliards de couronnes (2,3 milliards d’euros). Le chiffre d’affaires s’inscrit quant à lui en hausse de 4% à 187,8 milliards de couronnes (19,8 milliards d’euros) contre 179,8 milliards en 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur