ERP: le français Generix absorbe Influe, expert EDI

Logiciels

En prenant le contrôle d’Influe, spécialiste des échanges EDI, le français
Generix souhaite proposer à ses clients (distribution et négoce) une offre
complète de traitement des flux physiques et logiques

Generix et Influe vont réaliser, en cumul, un chiffre d’affaires annuel de près de 45 M?, pour environ 400 collaborateurs. L’éditeur français Generix, coté en bourse depuis 1998, acquiert 100% d’Influe grâce à une émission de 36 millions d’actions Generix, soit 27,42% du capital post-opération et un apport en cash de 6 M?. La structure unique doit être consolidée avant la fin du premier trimestre 2007 : fin janvier 2007 est attendue l’approbation de l’Autorité des marchés financiers (AMF) et en février l’assemblée générale extraordinaire de Generix. Jean-Charles Deconninck, Pdg de Generix, souhaite « une croissance forte et rentable à court terme, en gagnant des parts de marché ».

Atteindre une taille critique

Generix veut tendre vers la taille critique indispensable face à la concentration du marché. Ce spécialiste de la gestion des flux physiques d’exécution aval intra-entreprise dans la distribution et le négoce – des achats aux magasins – souhaite couvrir l’ensemble de la supply chain. Influe a réalisé 75% de son chiffre d’affaires de 21,7 millions d’euros au 31 mars 2006 dans les flux de communication inter-entreprises (EDI, EAI), le reste dans la gestion partagée de l’approvisionnement (GPA). Influe traite chaque jour 60 millions de messages EDI relatifs à des commandes et à des bons de livraison. 71% de son activité provient aussi du secteur distribution-négoce. Influe compte 6000 clients, dont 350 PME et 1500 TPE grâce à son offre en ASP. Il avait racheté son concurrent Illicom en 2005. Generix, label Anvar Oséo en septembre 2006 qui le rend éligible aux FCPI, a de son côté réalisé en 2005 un chiffre d’affaires de 21 M? auprès de 320 clients.

La stratégie apparaît donc clairement : offrir au secteur de la distribution (retail, CPG, transport) une plate-forme de services logiciels de traitement et de synchronisation des flux physiques et logiques.

Développer les ventes croisées et l’offre ASP

Les deux sociétés ont déjà plus de soixante clients en commun. Et bien sûr, un des principaux objectifs est de réaliser des ventes croisées sur la base commune actuelle d’un peu plus de 6000 clients. M. Deconninck souligne que « les coûts importants relatifs au surstockage et aux litiges dans les entreprises sont un véritable enjeu administratif ; Generix-Influe offrira un service de rapprochement des factures. »

Ensuite, l’offre ASP proposée par les deux sociétés, et qui représente déjà 18% du CA d’Influe, sera fortement développée. L’offre packagée Generix « on demand », lancée en septembre 2006 avec Aspaway et IBM à destination des PME de moins de 50 M? de CA, poursuivra son déploiement.

Développer les ventes à l’international, notamment en Russie, est aussi en ligne de mire. Influe réalise déjà 26% de son chiffre d’affaires hors de l’hexagone grâce à six filiales et un réseau de partenaires.

Les investissements marketing pour se positionner en tant qu’expert des flux en distribution et négoce seront renforcés et mutualisés en 2007. La mutualisation des ressources supports (client, administratif) s’avère également vitale dans un contexte de marché difficile, relatif à un effet de ciseaux, la guerre des prix faisant stagner l’activité en valeur face à une hausse des volumes à traiter. Seront aussi mutualisés les coûts de recherche et développement, très importants puisque Generix y consacre 18% de son CA et Influe 20%. Les « bonnes pratiques » de chaque société seront pérennisées, comme l’emploi d’un sous-traitant bulgare en « offshore » pour 80% des développements produits de Generix à l’heure actuelle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur