ERP : SAP fait monter sa planification dans le Cloud

CloudERPLogiciels

Face à la montée en puissance d’un nouvel acteur spécialiste du Saas, Anaplan, SAP sort une solution 100 % Cloud de planification. Et promet de se distinguer grâce à des intégrations poussées avec ses autres offres.

Présenté dès octobre dernier lors d’une conférence consacrée à l’EPM (Enterprise Performance Management), SAP Cloud for Planning, nouvel outil de planification et d’analyse en mode Saas du premier éditeur européen, est désormais disponible. La solution entend simplifier les tâches de planification, via une interface conviviale inspirée du design des app mobiles selon les affirmations de la société. Construite sur la base de données In-Memory maison, Hana, Cloud for Planning propose des outils analytiques et de collaboration directement dans le contexte des utilisateurs. « Les études montrent qu’il existe une corrélation entre, d’un côté, l’utilisation d’analyses avancées et de fonctions de collaboration efficaces et, de l’autre, la précision et l’agilité des processus de planification de l’entreprise », explique Robert Kugel, directeur de recherche au sein du cabinet Ventana.

SAP_Cloud-for-Planning

Intégration avec l’EPM on-premise

Vouée aux fonctions financières, la solution devrait rapidement s’étendre. « La prochaine étape sera de permettre à nos clients d’effectuer, d’un point de vue processus, de la planification d’activité, de la planification marketing ou de ressources humaines. Sur le plan technologique, cela passe par une intégration avec les systèmes source correspondant », expliquait Ivo Bauermann, le responsable de l’EPM chez SAP, lors d’un événement organisé par l’éditeur en décembre dernier. Et le dirigeant de citer notamment des intégrations prévues avec SuccessFactors (RH), Ariba (approvisionnements), Hybris (marketing) ainsi qu’avec divers systèmes de CRM pour la planification des ventes.

Les entreprises utilisant déjà la solution on-premise de planification de l’éditeur (Business Planning and Consolidation) bénéficieront d’une intégration bi-directionnelle avec l’application en mode Saas, assure SAP. Une approche hybride qui peut par exemple permettre d’utiliser le Cloud pour amener une solution de planification à des filiales.

Sur ce créneau de la planification, les acteurs installés comme SAP, mais aussi Oracle ou IBM, doivent faire face à un nouvel acteur, pure-player du Cloud, Anaplan. Fondée par l’Anglais Michael Gould, déjà à l’origine du spécialiste de la planification Adaytum racheté par Cognos en 2003, cette start-up a levé 150 M$ depuis sa création en 2010. Basée elle aussi sur des technologies In-Memory, la solution d’Anaplan s’interface avec deux autres vedettes du Saas, Salesforce et Workday. La société est dirigée par un ex-SAP, Frédéric Laluyaux.

A lire aussi :

Saas : Anaplan lève 100 M$ et scelle l’union sacrée avec SalesForce et Workday

SAP : 5 questions pour comprendre la rupture S/4 Hana

Cloud : SAP et les acquisitions massives, c’est fini


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur