Pour gérer vos consentements :
Categories: Business

ESN : Atos change d’organisation pour sortir de l’ornière

» La nouvelle gouvernance que nous annonçons aujourd’hui est conçue comme un levier clé du redressement du Groupe et représente une étape clé dans le rebond du Groupe.  » Il n’aura fallu que quelques semaines à Rodolphe Belmer, le nouveau CEO qui a pris ses fonctions le 1er janvier, pour imprimer sa marque sur la gouvernance de la 4ème ESN française.

Rodolphe Belmer – CEO d’Atos

Il y a en effet urgence à donner des signes aux marchés qui multiplient les assauts contre l’action qui a perdu 59% de sa valeur depuis début 2021. Au rayon des mauvaises nouvelles attendues lors de la publication des résultats le 28 février, on connait déjà l’essentiel : un chiffre d’affaires en baisse de 2,6 % (à 10,8 milliards € ) avec une marge opérationnelle de 3,5 % et une dépréciation d’actifs de 2,4 milliards €, soit 28% de ses fonds propres.

Le « nouvel » Atos : 3 Métiers et 4 Régions

Pour enrayer la chute, le nouveau DG mise sur la simplification :  » La nouvelle gouvernance sera simplifiée et structurée autour de 3 Métiers et 4 Régions , servis par un Centre d’Excellence Commercial et des Fonctions Corporate. Chaque Business Line regroupera les activités relevant d’un même business model et opérant dans le même paysage concurrentiel » explique Atos.

Le « métier » plus porteur est Big Data & Security (BDS) qui regroupe « les produits et services de cybersécurité, l’informatique haute performance et Edge et les systèmes critiques »

Les deux autres sont  » Digital » pour les activités le cloud et la décarbonation et « Tech Foundations » qui regroupe les activités d’infogérance historiques ainsi que celles du  Digital Workplace et des communications unifiées (UCC).

Chacune des quatre régions * sera  » propriétaire des comptes, des ressources régionales et du P&L complet, afin d’assurer une orientation client optimale et une cadence opérationnelle accélérée » indique l’ESN.

Cette réorganisation, qui préserve les principaux membres du comité de direction, est présentée comme une première étape d’un plan de redressement.

Car le passage à vide d’Atos a réveillé l’appétit de ses concurrents, en particulier pour sa pépite BDS qu’une rumeur de marché donnait, en début de semaine, dans la ligne de mire de Thalès et d’Orange, à la recherche d’acquisitions dans le secteur de la cybersécurité.

* Europe du Nord & APAC, Europe centrale, Europe du Sud et Amériques ( du Nord et du Sud)

Recent Posts

5 chiffres du marché de l’emploi cadre dans l’informatique

Métiers, secteurs, volumes d'offres... Le point, à partir des données de l'Apec, sur quelques indicateurs…

1 jour ago

Serverless : comment Airbus a développé son app de tracking W@y Oversize

Airbus a mis en place Squid, une équipe spécialisée qui a créé un pipeline de…

1 jour ago

Open Web Search : vers un Google européen ?

En gestation depuis 2019, le projet Open Web Search se lance officiellement, à l'appui d'un…

1 jour ago

Adrien Vandeweeghe prend la direction de Trellix en France

Le nouveau directeur de Trellix a pour mission de développer commercialement la filiale française, dont…

1 jour ago

Mainframe : une initiative de modernisation à la Fondation Linux

L'Open Mainframe Project dédie un groupe de travail à la question de la modernisation. La…

1 jour ago

5 licornes et scale-up françaises à suivre

Back Market, Contentsquare et Alan font partie des entreprises du numérique "Made in France" à…

2 jours ago