Espagne : le marché des télécoms s’ouvre aux MVNO

Régulations

L’autorité de régulation espagnole des télécommunications a ouvert la voie à l’arrivée d’opérateurs mobiles virtuels (MVNO) sur le marché

La Commission des marchés des télécoms (CMT) a obtenu le feu vert de la Commission européenne sur ce dossier brûlant en début de semaine.

Elle a relevé que le trafic des télécoms avait quadruplé entre 1999 et 2004 alors que le revenu moyen par minute n’a baissé que de 24%. En vertu de la décision de l’autorité, les opérateurs existants seront contraints d’ouvrir leurs réseaux à des parties tierces à des “prix raisonnables” précise Reuters. Rappelons qu’un MVNO n’a pas de réseau et achète des minutes de communications à un opérateur traditionnel. Ces opérateurs virtuels sont censés dynamiser le marché. En Espagne, de tels opérateurs pourraient être prêts à démarrer leurs services avant le printemps, selon des sources du secteur. Les opérateurs mobiles Telefonica Moviles, Vodafone et Amena, filiale de France Télécom, devront donc faire de la place à de nouveaux concurrents. Pour autant, rien ne dit que leur arrivée bouleversera la donne. En France, les MVNO, présents depuis plus d’un an , représentent encore moins de 1% du marché. La CMT a ouvert de la même manière le marché de la télévision numérique terrestre, actuellement dominé par Abertis Television, filiale de l’exploitant autoroutier Abertis. Le seul autre opérateur est Axion, qui a un accès temporaire au réseau d’Abertis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur