Pour gérer vos consentements :
Categories: MobilitéSmartphones

Essential Products : Andy Rubin plancherait sur un smartphone IA révolutionnaire

Le buzz autour de l’Essential Phone, le smartphone d’Andy Rubin (co-créateur d’Android), a accouché d’une souris. La faute à un prix trop élevé et de nombreux bugs logiciels.

Changement de paradigme dans la mobilité

Mais, Andy Rubin n’entendrait pas pour autant jeter l’éponge. Bien au contraire, l’ex-Mr Android de Google développerait un second smartphone. Il s’agirait, selon Bloomberg, d’un appareil « anti-smartphone ». Pourvu d’un petit écran, il exploiterait principalement des commandes vocales.

L’appareil aurait été conçu pour «libérer les utilisateurs» de leur terminal mobile, en utilisant l’IA pour gérer des tâches courantes.

L’intelligence artificielle intégrée au téléphone dédouanerait en effet l’utilisateur de nombreuses tâches, comme la réponse à un SMS, la prise de rendez-vous, la réponse à un courrier électronique…

Essential Products focalisé sur ce nouveau smartphone

Dans cette logique, Essential Products n’envisagerait plus de lancer le successeur du PH1 (son premier smartphone).

Toutes les ressources de la start-up seraient mises à contribution sur ce projet. Ainsi, Essentiel aurait aussi mis en pause le développement de son haut-parleur domestique intelligent.

Trop ambitieux ?

Le pari semble osé et ambitieux. Des géants tels qu’Apple avec Siri, Amazon avec Alexa, Google avec Assistant ou encore Microsoft avec Cortana, doivent en effet encore peaufiner leurs assistants vocaux pour passer un nouveau cap.

L’idée n’est également pas sans évoquer le film de science-fiction « Her » de Spike Jonze.

Mais, de la fiction à la réalité, il n’y a qu’un pas que Google a par exemple déjà tenté de franchir. Ainsi, son logiciel Duplex imite déjà les voix humaines et peut effectuer des tâches élémentaires telles que la réservation d’une table dans un restaurant.

Les Pixel 3 de Google sont aussi agrémentés d’un agent IA capable de répondre à des appels et de transcrire ce qui est dit. L’utilisateur peut alors décrocher ou non son smartphone et même choisir de bloquer le numéro.

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 heure ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 heure ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

4 heures ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

7 heures ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

8 heures ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

1 jour ago