Est-il possible de recenser dans le détail son patrimoine applicatif ?

Logiciels

Micro Focus lance sa solution de Gestion de portfolio applicatif, pour
cartographier et analyser les applications des serveurs d’entreprise et des
‘mainframes’. Ces données permettent de déterminer l’impact et la faisabilité
d’un portage, d’une réécriture, voire d’une suppression

Dans la bousculade généralisée des nouveaux standards sensés révolutionner l’informatique, on oublie un peu vite qu’une très grande partie des applications critiques tourne toujours pour l’essentiel sous des mainframes. Pire encore : elles sont écrites en Cobol et ne résisteraient pas forcément à une migration ! Crime de lèse-majesté en ces temps de jeunisme des normes et des standards ouverts !

Néanmoins, ces applications nécessitent au minimum d’être adaptées aux nouvelles réglementations, et de pouvoir communiquer avec d’autres systèmes et programmes. C’est pourquoi l’éditeur Micro Focus s’est positionné sur la modernisation des applications d’entreprise via l’utilisation des compétences existantes, en adaptant le langage Cobol aux environnements informatiques contemporains. Proposer des serveurs et autres compilateurs pour porter les applications sur des environnements plus ouverts ou rendre accessibles des fonctions mainframes sous forme services Web, peut effectivement incarner une solution.

Retrouver tous ses petits dans le capharnaüm applicatif

Dans ce patrimoine applicatif, l’entreprise sait-elle réellement ce qu’elle gère ? Rien n’est moins sûr. Pour reprendre une expression du cabinet d’étude Forrester, il est temps de passer de la ?maintenance aveugle a un suivi des ressources consommées pour la maintenance?.

C’est pourquoi Micro Focus a racheté en novembre 2006 la société HAL Knowledge Solutions (HAL KS), éditant une suite logicielle de gestion de portfolio applicatif (GPA ou APM pour Application Portfolio Management). En effet, ce type de solution permet de cartographier le parc applicatif afin d’identifier toutes les applications cohabitant dans le système d’information (ici le mainframe) et de détecter les liens de dépendance.

Une possibilité d’y voir plus clair parmi des applications souvent écrites et modifiées depuis des dizaines d’années, parfois non documentées, et rarement cartographiées. L’italien HAL proposait ses solutions en vente directe ou via des partenaires, auprès de clients comme Alitalia, BancaIntesa, Barclays, HSBC, Renault Nissan, Telefonica et UBS.

Une cartographie pour aider à la décision

Micro Focus annonce donc le lancement de sa solution GPA issue de HAL Knowledge, avec un triple objectif : identifier, mesurer et modéliser. Cette suite modulaire comprend le module Impact Analysis effectuant la collecte des informations via des agents logiciels, directement dans le code source des applications (Cobol, Java, C?). Ces données sont groupées dans un référentiel permettant d’élaborer une cartographie du patrimoine applicatif avec les liens entre programmes. Des modules spécialisés permettent de générer des rapports avec des indicateurs définis par l’entreprise selon la nature du projet : Outsource management et Modernisation management.

L’élaboration de scénarios aide alors à la prise de décision, à partir de données terrain. Un module plus spécifique Enterprise View iSeries s’adresse aux applications iSeries (ou AS-400). Toujours en s’appuyant sur le référentiel, le module Micro Focus Rapid Assesessment recourt à Enterprise View qui rassemble les fonctions de restitution et de reporting. L’entrepris peut ainsi déployer les trois dimensions : Identifier en examinant la composition du portfolio et comprendre les éventuels dysfonctionnements, Mesurer en collectant des donnés quantitatives et qualitatives pour bâtir des métriques claires et factuelles, et Modéliser en élaborant des schémas d’aide à la décision à partir de ces mesures.

Bien entendu, cette démarche contribue à la bonne gouvernance informatique, et permet d’aligner les systèmes d’information sur la stratégie d’entreprise. Ou du moins, de s’en approcher? la magie n’étant pas encore de ce monde.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur