Etats-Unis: scandale des assurances

Cloud

Un nouveau scandale secoue l’Amérique : d’imposantes compagnies d’assurances pratiquent l’entente autour de certains clients. Avec des reversements de commissions occultes à la clé…

Le secteur des assurances, outre-Atlantique, est secoué depuis quelque temps par un nouveau scandale: il a fait plonger toutes les valeurs à Wall Street. Le responsable de la Justice de l’Etat de New York, Eliot Spitzer, a porté plainte contre Marsh and LcLennan (MMC), premier courtier américain, pour la pratique de commissions occultes.

Cette procédure fait suite à l’inculpation de deux employés d’une filiale d’American International Group (AIG), le premier groupe mondial d’assurance. Une autre compagnie américaine de premier plan, Metlife, serait, elle aussi, dans le collimateur des autorités. En cause, des commissions occultes, dites ‘spéciales’ – nommées market services agreement ou contingent commissions: elles consistent, par des artifices d’offres fictives à un tarif sur-élevé, à orienter les clients vers une compagnie mieux disante qui reverse ensuite des commissions aux compagnies qui ont participé à la surenchère. Le système aurait fonctionné dans les deux sens. Les deux employés d’AIG inculpés auraient ainsi reconnu avoir émis de fausses offres pour simuler une concurrence entre compagnies d’assurance, ce qui a orienté le client vers l’offre la moins chère, celle de MMC comme par hasard! Ce système ne serait pas négligeable en termes de revenus chez certaines compagnies, et chez les courtiers. Pour MMC en 2003, elles ont représenté 800 millions de dollars, à rapprocher du bénéfice net dégagé cette même année, 1,5 milliard de dollars, soit plus de la moitié ! Une question se pose et vient troubler l’esprit des investisseurs? Quelle est l’étendue de ces pratiques scandaleuses ? En effet, Maurice ‘Hank’ Greenberg, p-dg d’AIG, est le père du p-dg de MMC, ce qui aurait pu faciliter le raprochement des deux groupes dans ces pratiques. Mais alors qui a conduit les autorités fédérales à s’intéresser à Metlife ? A Wall Street, à la clôture de vendredi, les valeurs des assurances ont chuté à la suite de MMC, qui a plongé de -16,21%, suivi de Metlife -6,07% et AIG -3,58%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur