Etats-Unis: un labo nucléaire militaire 'perd' 67 ordinateurs

Sécurité

Des postes perdus ou volés manquent à l’appel d’un centre en recherche nucléaire de Los Alamos. Un labo appartenant à l’armée!

Situé dans le Nouveau-Mexique, le laboratoire de Los Alamos a tout du centre ultra-secret. Tellement secret qu’il en perd même ses ordinateurs sans le savoir.

Des scientifiques se sont aperçus, un peu par hasard que plusieurs de leurs ordinateurs de travail manquaient à l’appel. Une note interne, interceptée et publiée sur Internet, explique que les chercheurs ont reconnu la disparition de 67 ordinateurs. Pire, 13 d’entre eux auraient été “perdus ou volés” depuis l’année dernière à en croire le Project On Government Oversight, un groupe de surveillance indépendant qui s’est procuré le document.

Les autorités américaines préfèrent considérer cet “incident” comme un point de gestion du personnel et réfutent l’idée d’une faille de sécurité informatique potentielle ou d’une fuite de données sensibles.

Ce cas fait écho à la perte de nombreux documents officiels contenus dans des ordinateurs ou supports de stockage externes (clés USB, CD, DVD…) . Des informations égarées ou dérobées qui pourraient bien faire le bonheur de leurs nouveaux détenteurs mais aussi le malheur de ceux qui en sont responsables.

Chris Ogle, un “kiwi” de 29 ans, avait eu une bien belle surprise début janvier en consultant son baladeur MP3 fraîchement acheté . Ayant acquis l’appareil sur eBay, pour quelques dollars, il s’est rendu compte qu’il renfermait des fichiers contenant pas moins de 60 pages d’informations militaires sensibles, provenant des Etats-Unis.

Ce genre de failles n’est pas l’apanage des Américains : Britanniques, Allemands l’ont déjà subi et reconnu Or, en France, officiellement, il n’y a aurait jamais rien eu d’incident similaire à déplorer en France,… Soit tout y est parfaitement tenu et verrouillé, soit c’est inavouable. La question est posée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur